GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Présidentielle iranienne: meeting du candidat Ebrahim Raissi à Téhéran

    media Des supportrices du religieux conservateur Ebrahim Raissi se rendent, le 16 mai 2017, au meeting du candidat à Téhéran. REUTERS/TIMA

    A quelques jours de l’élection présidentielle en Iran, il ne reste plus que quatre candidats en lice. Certains se sont désistés en faveur des favoris : le président sortant, le modéré Hassan Rohani et l’ultraconservateur Ebrahim Raissi. Ce dernier organisait un meeting mardi 16 mai à Téhéran. Reportage.

    Avec notre envoyée spéciale à Téhéran,  Murielle Paradon

    La foule scande le nom de Raissi. Des milliers de personnes rassemblées dans une immense salle de prière de Téhéran, agitant des drapeaux iraniens. Coiffé d’un turban noir, Ebrahim Raïssi apparait.

    Le candidat ultraconservateur commence son meeting par un prêche. Puis il dénonce le bilan du président sortant, qui n’a rien fait pour les pauvres selon lui. « Ce n’est pas bien dans une société islamique d’avoir tant de pauvres », dit-il fustigeant l’accord sur le nucléaire passé avec les Occidentaux, et qui n’a pas eu les résultats escomptés.

    Raissi promet de créer un million d’emplois par an s’il est élu. Pour Hamif, un ouvrier venu au meeting, c’est le candidat du peuple. « Tous les gens que vous voyez ici, c’est le peuple, ce sont les pauvres, pas les aristocrates », lance-t-il.

    Yekbandeye, une jeune femme portant le niqab, espère que le candidat ultraconservateur va améliorer la situation économique. « Il a envie de changer le pays, d’améliorer les choses. Et lui, il ne sera jamais contre le Guide suprême », affirme-t-elle. Ebrahim Raissi est en effet soutenu par le Guide suprême, la plus haute autorité en Iran.

    Démonstration de force des partisans du conservateur Ebrahim Raissi à Téhéran ce mardi 16 mai, 3 jours après ceux de Rohani (Crédit vidéo: RFI/Marc Etcheverry)


    Suivez également cette élection sur RFI Persan

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.