GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: offensive de l'armée dans une zone désertique sous contrôle islamiste

    media L'armée gouvernementale est parvenue jeudi soir 25 mai à reprendre pour la première fois depuis 2014 l'autoroute reliant Damas à la cité antique de Palmyre (photo). SANA/Handout via REUTERS

    En Syrie, l'armée gouvernementale est parvenue jeudi soir 25 mai à reprendre pour la première fois depuis 2014 l'autoroute reliant Damas à la cité antique de Palmyre, après avoir chassé grâce au soutien russe le groupe Etat islamique d'une large zone désertique.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    La reprise de l’autoroute Damas-Palmyre s’inscrit dans le cadre d’une vaste offensive de l’armée syrienne et ses alliés contre le groupe Etat islamique dans le désert central, qui s’étend sur une superficie de 90 000 kilomètres carrés, soit la moitié de la Syrie.

    Cette attaque a débuté il y a un mois dans la région de Palmyre et dans plusieurs directions. D’abord vers le Sud, dans le désert à l’est de Damas, puis vers le sud-est, en direction de la frontière jordanienne, et, enfin, vers nord-est, en direction de la ville d’al-Sokhna, considérée comme la première ligne de défense de la ville de Deir Ezzor, en partie occupée par les jihadistes.

    Appuyée par l’aviation russe et déployant une grande puissance de feu, l’armée syrienne a avancé sur tous ces fronts, reprenant au groupe Etat islamique une superficie de 5 000 kilomètres carrés, selon des sources syriennes.

    La cible affichée de cette grande bataille du désert est d’arriver à la frontière syro-irakienne afin de rétablir les voies de ravitaillement terrestres entre la Syrie et l’Iran, via l’Irak. Un objectif stratégique et vital pour le Hezbollah libanais qui a engagé 3 000 hommes dans cette bataille.

    Mais les Etats-Unis et leurs alliés ne le voient pas d’un bon œil, et ils l’ont bien montré en bombardant, le 18 mai, une colonne de l’armée syrienne, qui s’était trop approchée de la frontière jordanienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.