GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 15 Décembre
Lundi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: 15 000 manifestants contre l'occupation des Territoires palestiniens

    media Près de 15 000 personnes étaient rassemblées samedi 27 mai à Tel Aviv pour protester contre 50 ans d'occupation des Territoires palestiniens. REUTERS/Amir Cohen

    « Cinquante ans, ça suffit ». Tel était le slogan repris par environ 15 000 Israéliens, samedi 27 mai au soir à Tel Aviv. Un rassemblement contre l'occupation des Territoires palestiniens à l'appel d'organisations anti-colonisation et de partis de gauche. Une manifestation à quelques jours du 50e anniversaire de la conquête des Territoires par l'armée israélienne, alors que le processus de paix est au point mort.

    La place Itzhak Rabin a accueilli dans le passé des rassemblements beaucoup plus massifs. Mais compte tenu du poids actuel de la gauche israélienne, Nir Stanescu se dit satisfait. « C'est devenu une insulte de dire à quelqu'un qu'il est de gauche. Donc, ça fait chaud au cœur de voir tous ces gens », explique-t-il.

    L'évènement est un réconfort pour des manifestants qui portent souvent un regard très sombre sur l'état actuel d'Israël. « Je suis très pessimiste sur le futur de ce pays. Mes parents l'ont construit et je vois qu'il va... en enfer », déplore une femme ayant du mal à retenir ses larmes.

    Un peu plus loin, une mère de famille garde encore un peu d'espoir. Un espoir qu'elle veut passer à ses trois enfants venus avec elle. « Dans notre foyer, on essaye de leur dire que nous sommes tous égaux. Et que le chemin qu'on doit suivre, si on veut être libres nous-mêmes, c'est de libérer d'autres personnes », affirme-t-elle.

    Les discours politiques se succèdent sur scène. A plusieurs reprises, la foule reprend le slogan « Bibi à la maison ». Mais elle écoute attentivement un message de Mahmoud Abbas. « Il n'y a pas de voix plus forte que celle d'une paix juste et inclusive », dit la lettre du président de l'Autorité palestinienne.

    Au milieu de la foule, une femme lui répond : « J'espère que les Palestiniens peuvent entendre que nous voulons aussi la paix. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.