GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Argentine: Macri s'impose lors des législatives de mi-mandat (résultats officiels partiels)
    Moyen-Orient

    Lutte anti-EI: vers la jonction des armées syrienne et irakienne

    media Un char de l'armée syrienne près de la ville de Deir Ezzor, le 12 novembre 2016. Ayham al-Mohammad / AFP

    Pour la première fois depuis 2015, l'armée syrienne et ses alliés ont atteint ce vendredi la frontière avec l'Irak, dans l'est du pays, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme et des sources proches du régime de Damas.

    Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

    Des unités de l’armée syrienne et des forces alliées au régime ont atteint la frontière avec l’Irak, ce vendredi, un mois après le début d’une vaste offensive pour reprendre au groupe Etat islamique les vastes territoires désertiques du centre de la Syrie.

    La progression des troupes loyalistes s’est poursuivie malgré les raids menés à trois reprises, depuis le 18 mai, par des avions de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis pour stopper leur avancée.

    L’armée gouvernementale a cependant évité de se diriger vers la localité de Tanaf, près de la Jordanie et de l’Irak, où stationnent des forces spéciales américaines et britanniques, ainsi que des rebelles pro-occidentaux. Elles ont bifurqué vers le nord-est et se trouveraient à 40 kilomètres de ce point de passage stratégique.

    Corridor terrestre

    Une centaine de kilomètre plus au nord, l’armée irakienne et des milices proches de l’Iran ont également atteint la frontière, après avoir chassé les jihadistes. L’objectif de l’armée syrienne et des troupes irakiennes est d’opérer leur jonction, pour créer un corridor terrestre allant de l’Iran à la Syrie.

    Mais d’importants obstacles se dressent sur leur chemin, notamment la grande ville syrienne de Boukamal, contrôlée par le groupe Etat islamique. Sans compter la présence de rebelles soutenus les Etats-Unis, qui tentent d’empêcher la mise en place de ce corridor, qui permettrait d’acheminer directement des armes et du matériel iraniens au Hezbollah libanais.

     ► A (RE)ECOUTER : Lutte contre le terrorisme: faut-il ouvrir le débat sur notre diplomatie?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.