GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Janvier
Samedi 13 Janvier
Dimanche 14 Janvier
Lundi 15 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Qatar: l'embargo aérien ne s'applique qu'aux compagnies nationales

    media Un avion de la compagnie Qatar Airways sur le tarmac de l'aéroport de Doha, le 7 juin 2017. REUTERS/Naseem Zeitoon

    L'embargo aérien imposé au Qatar depuis le début de la crise du Golfe ne s'applique qu'aux compagnies aériennes et avions du Qatar ou enregistrés dans ce pays, a annoncé, mardi 13 juin, l'Autorité de l'aviation civile des Emirats Arabes Unis dans un communiqué.

    L'Arabie saoudite et Bahreïn ont publié des communiqués identiques sur l'embargo aérien, entré en vigueur lorsque Ryad, Abou Dhabi et Manama ont rompu le 5 juin avec le Qatar, l'accusant de soutien au « terrorisme ».

    En vertu de l'embargo aérien, « il est interdit à toutes les compagnies aériennes et avions enregistrés au Qatar d'atterrir dans les aéroports ou de transiter par l'espace aérien » des Emirats, du royaume saoudien et de Bahreïn, selon les communiqués publiés par les agences nationales des trois pays

    Cette mesure ne s'applique « pas aux compagnies aériennes et aux avions non enregistrés au Qatar » et dans chacun de ses trois pays voisins et « souhaitant transiter par l'espace aérien » de ces pays pour des vols en provenance ou en direction du Qatar, souligne-t-on dans les communiqués.

     → A (RE)LIRE : Comment le Qatar fait face à son isolement

    Une exception est cependant faite pour les avions privés et aux vols charters vers ou en provenance du Qatar qui doivent faire, 24 heures à l'avance, une demande de transit par l'espace aérien de chacun des trois pays, tout en présentant une liste des noms et nationalités des membres d'équipage et des passagers et la nature de la cargaison à bord, selon les communiqués.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.