GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Juillet
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Manoeuvres militaires turco-qatariennes sur fond de tension dans le Golfe

    media Des véhicules militaires turcs en manoeuvre à Doha, le 18 juin 2017. REUTERS

    Des troupes turques se trouvent au Qatar où elles participent à des exercices conjoints, a annoncé lundi 19 juin le ministère qatarien de la Défense à un moment de forte tension dans le Golfe. L'exercice était prévu de «longue date», souligne-t-on à Doha. Mais, tout de même, il se déroule sur fond de crise diplomatique entre le Qatar et ses voisins arabes.

    Des troupes turques se trouvent au Qatar où elles participent à des exercices conjoints, a annoncé lundi le ministère qatarien de la Défense à un moment de forte tension dans le Golfe.

    Le lancement des manoeuvres a eu lieu dimanche dans le camp militaire Tarek-ben-Zyad à Doha, a précisé le ministère dans un communiqué relayé par l'agence de presse officielle qatarienne QNA.

    « L'exercice vise à augmenter le degré de préparation des troupes turques et qatariennes, à élaborer des plans conjoints de lutte contre l'extrémisme et le terrorisme ainsi que des plans de maintien de la paix avant et après des opérations militaires », a ajouté le ministère.

    Prévu de « longue date »

    L'exercice était prévu de « longue date », a-t-il tenu à souligner mais il se déroule sur fond de crise diplomatique entre le Qatar et ses voisins arabes.

    « Avant même la crise, la Turquie avait déjà l’intention d’implanter une base au Qatar, précise à RFI Jean Marcou, enseignant à Sciences Po et spécialiste de la Turquie. La crise actuelle et le soutien de la Turquie apporté au Qatar a relancé en quelque sorte ce projet, l’a même accéléré.Les deux pays ont des intérêts communs de longue date. Il y a un soutien à la fois politique, militaire. »

    L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn, l'Egypte et d'autres pays ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar en l'accusant de « soutenir le terrorisme » et de se rapprocher de l'Iran, grand rival de Ryad dans la région.

    Doha a nié ces accusations et reproche à ses voisins de lui avoir imposé des restrictions économiques comparables à un blocus.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.