GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les chameaux qatariens, «persona non grata» en Arabie saoudite

    media Les chameaux qatariens sont eux aussi concernés par la rupture des relations diplomatiques ordonnée par l'Arabie saoudite. REUTERS/Naseem Zeitoon

    La politique prend parfois des chemins étranges. Quelque 15000 chameaux ont été expulsés d’Arabie saoudite cette semaine. Car l’embargo imposé par trois pays du Golfe à tous les Qatariens concerne aussi les chameaux. L’affaire fait depuis plusieurs jours le tour des journaux et des réseaux sociaux.

    Avec notre envoyée spéciale à Doha,  Angélique Ferat

    La logique administrative est implacable. Les propriétaires de chameaux sont du Qatar ; les chameaux sont qatariens ; ils doivent donc être expulsés.

    Ce qui fait réagir, c’est la manière. Aucune information n'a été donnée aux éleveurs ; les chameaux ont été déplacés et parqués en plein soleil à la frontière pendant presque une journée sans eau et sans manger. Les plus petits sont morts. Ensuite, ils ont été poussés à travers un couloir étroit et des dizaines de chameaux ont des fractures. Ils vont mourir à petit feu.

    Cet éleveur a perdu 30 chameaux. Il nous montre deux hameaux qui vont mourir, un petit qui a une fracture à l'épaule et une femelle. L'homme raconte : « Certains Saoudiens nous montraient des boissons lactées qu'on importe ici au Qatar. Ils nous disaient : "Vous n'en boirez plus, on est sous embargo." On ne s'attendait pas à une telle attitude. Ici, on vit des deux côtés de la frontiere. J'ai une voiture saoudienne, on mange saoudien... Bref, on est consternés. »

    Le Qatar a ouvert aux éleveurs une réserve naturelle pour que leurs bêtes puissent se reposer et manger. Le gouvernement leur fournit aussi de l’eau. Quelque 35 000 chameaux seraient encore de l'autre côté de la frontière.


    ■ Quand la Turquie vole au secours de l'émirat qatarien

    Le 5 juin, l'Arabie saoudite, mais aussi les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte, ont rompu leurs relations avec Doha, qu'ils accusent de soutien au terrorisme, puis ont fermé toutes leurs frontières aériennes, maritimes et terrestres.

    Depuis le début du boycott, la Turquie a triplé ses exportations vers le Qatar. Les exportations ont atteint 32,5 millions de dollars, selon le ministre turc des Douanes et du Commerce. Une situation qui pourrait profiter à Ankara.

    Les relations économiques entre la Turquie et la Qatar sont assez anciennes, elles remontent jusqu'aux années 1970. La Turquie veut pas mal de produits au Qatar, essentiellement des produits alimentaires mais également un peu d'acier. la Turquie est également extrêmement présente au Qatar, notamment dans le bâtiment, dans le secteur de la construction

    Ozan Akyurek, avocat 24/06/2017 - par Agnieszka Kumor Écouter

    → Écouter sur RFI : Les conséquences humanitaires du blocus au Qatar

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.