GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L'armée israélienne bombarde de nouveau l'armée syrienne près du Golan

    media Troupes rebelles dans la région de Quneitra en Syrie (photo d'archives, 2016). REUTERS/Alaa Al-Faqir

    L'armée israélienne a annoncé avoir frappé à nouveau des positions des troupes gouvernementales syriennes, mercredi soir 28 juin, en réponse à un tir de mortier sur le plateau du Golan occupé. Il s’agit du troisième incident du genre depuis samedi dernier.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Le bombardement israélien a visé un canon de mortier de l’armée syrienne dans un village de la province de Quneitra, où de violents combats opposent, depuis une semaine, les troupes gouvernementales à une coalition de rebelles et de jihadistes.

    Cette frappe est intervenue après la chute accidentelle d’un obus dans une zone non habitée du Golan. Le tir s’est produit au même moment où le Premier ministre israélien prononçait un discours dans la colonie de Katzrin, sur ce plateau occupé par Israël en 1967. Dans son discours, Benyamin Netanyahu a assuré que son pays riposterait à toute chute d’obus dans le Golan.

    C’est la troisième fois en moins d’une semaine que l’aviation ou l’artillerie israélienne prend pour cible des positions de l’armée syrienne engagée dans une bataille acharnée contre les rebelles, qui ont lancé une vaste offensive dans la province de Quneitra, près du Golan occupé.

    Au moins deux chars et un camion de munitions des troupes syriennes ont été détruits dans ces attaques qui ont fait des morts et des blessés dans les rangs des militaires, selon sources proches du régime. Damas accuse Israël de soutenir les rebelles dans cette région et d’intervenir directement à chaque fois qu’ils sont en difficulté.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.