GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Juin
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Aujourd'hui
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: l’EI quitte Alep mais reprend un quartier à Raqqa

    media Un soldat des Forces démocratiques syriennes veille son camarade dans un hôpital de campagne à Raqqa, le 28 juin 2017. REUTERS/Goran Tomasevic

    Le groupe Etat islamique s'est totalement retiré vendredi d'Alep, mettant fin à une présence de quatre ans dans la province septentrionale de Syrie. En revanche, les jihadistes ont repris un quartier de la ville de Raqqa, plus à l’est, qu’ils avaient perdu il y a trois semaines.

    Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

    Le groupe Etat islamique occupait toujours une vingtaine de villages, s’étendant sur une superficie de 1 500 kilomètres carrés au sud-est d’Alep. Il s’en est retiré pour éviter d’être totalement encerclé par l’armée syrienne et ses alliés, qui avançaient de plusieurs directions pour prendre le contrôle d’une route stratégique qui relie les provinces de Hama, au centre, à Alep et Raqqa au nord.

    Les troupes gouvernementales ont fait leur jonction vendredi, reprenant dans la foulée 3 000 kilomètres carrés de territoire aux jihadistes.

    Le contrôle des grands axes routiers est un enjeu important dans la guerre syrienne, dont l’épicentre se déplace vers le nord-est et l’est, derniers bastions du groupe Etat islamique en Syrie. L’armée syrienne possède désormais des voies de ravitaillement sécurisées pour poursuivre son avancée vers la province de Deir Ezzor, à la frontière avec l’Irak.

    Reprise d'al-Sinaa à Raqqa

    S’ils ont reculé à Alep, les jihadistes ont en revanche repris, vendredi, l’un des deux quartiers que la coalition arabo-kurde, soutenue par Washington, contrôlait à l’est de Raqqa.

    Après de violents combats au cours desquels ils ont utilisé des kamikazes et des drones armés, les jihadistes ont reconquis le secteur d’al-Sinaa, contraignant les combattants pro-américains à se redéployer sur des positions défensives.

    Néanmoins, les jihadistes sont globalement en recul en Syrie, tout comme en Irak, où Mossoul, leur fief, serait aussi sur le point de tomber. Selon une étude d’un cabinet d’analyse américain, l’organisation Etat islamique aurait perdu 60% de son territoire et 80% de ses revenus en trois ans. Si elle perd ses deux bastions, elle n’aura presque plus d’influence en Irak et en Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.