GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'Arabie saoudite et ses alliés maintiennent le «boycott» du Qatar

    media Les ministres des Affaires étrangères de l'Arabie saoudite Abdelal-Jubeir (2-g), des Emirats arabes unis Abdullah bin Zayed al-Nahyan (g), de l'Egypte Sameh Chroukry (d)et du Bahreïn Khalid bin Ahmed al-Khalifa (2-d), au Caire, le 5 juillet 2017. REUTERS/Khaled Elfiqi

    Les ministres des Affaires étrangères des quatre pays qui boycottent le Qatar, l'Arabie Saoudite, l'Egypte, les Emirats arabes unis et le Bahreïn se sont réunis mercredi 5 juillet au Caire pour examiner la suite de leur action a l'égard de Doha. Dans un communiqué commun, ils ont indiqué qu'ils maintiendront les mesures de «boycott» a l'égard de Doha tant qu'elle poursuivra son soutien à l'extrémisme et au terrorisme. Une nouvelle réunion des quatre est prévue à Manama au Bahreïn.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Le communiqué des quatre pays indique qu'il n'est pas question de lever l'embargo contre le Qatar tant que ce pays n'aura pas accepté de s'impliquer dans la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme.

    L'Arabie Saoudite, l'Egypte, les Emirats arabes unis et le Bahreïn exigent du Qatar de ne plus offrir l'asile a des membres d'organisations terroristes, à faire cesser le discours médiatique appelant à la haine et à ne plus s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays arabes.

    Le communiqué appelle aussi la communauté internationale à intervenir en mettant la pression sur le Qatar dans le cadre de l'engagement dans la lutte contre le terrorisme.

    Les ministres des affaires étrangères des quatre pays réunis au Caire ont indiqué que la réponse du Qatar a leurs exigences était « négative ». Ils ont ajouté que de nouvelles mesures pouvaient être adoptées « en temps opportun ». Le ministre du Bahreïn a indiqué que la question du gel de la participation du Qatar au Conseil de Coopération du Golfe sera soulevée lors de la prochaine réunion du CCG.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.