GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Hébron au cœur d'une bataille israélo-palestinienne à l'Unesco

    media Le tombeau des Patriarches situé à Hébron, en Cisjordanie occupée. Samuel Sockol/The Washington Post/ Getty Images

    Les Palestiniens ont réussi à faire approuver, mardi 4 juillet, une résolution condamnant les fouilles israéliennes à Jérusalem-Est et notamment dans la vieille ville. Et ils vont soumettre au vote, ce vendredi 7 juillet, une autre résolution concernant la ville d'Hébron en Cisjordanie occupée. Ils demandent son inscription à la liste du patrimoine mondial de l'humanité en tant que site palestinien menacé par l'occupation israélienne. Un texte combattu par l'Etat hébreu.

    De notre correspondant à Jérusaem, Guilhem Delteil

    Dans ce combat à l'Unesco, Israël qualifie les Palestiniens d'« ennemis de l'histoire ». Cette semaine encore, un vote sur la contestée vieille ville de Jérusalem a été qualifié de « triste, inutile et pathétique » par le gouvernement israélien. Et dans sa bataille contre la résolution sur Hébron, il tente de discréditer l'organisation.

    « L'Unesco a depuis longtemps violé et trahi son mandat avec ces résolutions politiques. Toute personne, ayant un peu de connaissance historique, peut dire qu'elles sont un déni de la réalité », explique Yifa Segal, la directrice du Forum légal international, une organisation juridique pro-israélienne impliquée dans la lutte contre cette initiative palestinienne.

    L'Unesco a déjà statué plusieurs fois sur Jérusalem. Mais Hébron représente un nouveau front ouvert par les Palestiniens. Un front tout aussi absurde, estime Yifa Segal : « Vous ne pouvez pas dissocier ces sites historiques importants du peuple juif de l'histoire chrétienne. Vous ne pouvez pas tout ignorer et décréter que c'est un site musulman et encore moins un site palestinien ». L'avocate précise que ces résolutions ne sont pas contraignantes selon le droit international. Une façon de prévenir que, quel que soit le résultat du vote, la réalité sur le terrain ne sera en rien modifiée.

    De son côté, Anwar Abou Eisheh, élu municipal d'Hébron, ancien ministre palestinien de la Culture, explique les raisons qui poussent les Palestiniens à demander son inscription au patrimoine de l'humanité.

    Parce qu'Hébron est une ville qui souffre de la colonisation israélienne, nous voulons faire connaître cette situation et aussi attirer le regard de la communauté internationale sur les souffrances de ce site historique.
    Anwar Abou Eisheh Elu municipal d'Hébron et ancien ministre de la Culture 07/07/2017 - par Nicolas Falez Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.