GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Novembre
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie/chimique: vote vendredi de l'ONU sur une prolongation d'un mois du mandat des enquêteurs (diplomates)
    • Le maire de Caracas, en fuite du Venezuela, va partir en Espagne (porte-parole)
    • Zimbabwe: la plupart des sections régionales du parti au pouvoir demandent à Mugabe de partir (TV d'Etat)
    • Syrie: 26 morts dans un attentat de l'EI contre des déplacés (OSDH)
    Moyen-Orient

    Raqqa: 224 civils tués par les frappes de la coalition en un mois, selon l’OSDH

    media Un combattant kurde des YPG observe la ville de Raqqa, en Syrie, après une frappe de la coalition, le 16 juin 2017. REUTERS/Goran Tomasevic

    La bataille pour la prise de Raqqa en Syrie est entrée ce jeudi 6 juillet dans son deuxième mois. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, 224 civils auraient été tués, depuis le 6 juin, dans des frappes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Parmi les 224 civils tués par des raids aériens de la coalition internationale figurent 38 enfants et 28 femmes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Le nombre de victimes serait cependant plus élevé, car le bilan de l'OSDH ne comprend pas les civils tués lors des opérations au sol ou en tentant de fuir Raqqa par voie terrestre ou à l'aide d'embarcations sur l'Euphrate.

    Un porte-parole de la coalition internationale, le colonel américain Ryan Dillon, a réagi à ces accusations, affirmant qu'elles étaient fondées sur « des sources peu fiables ». Selon les Nations unies, 100 000 civils seraient piégés à Raqqa, où les jihadistes les utilisent comme boucliers humains. Le groupe Etat islamique empêche la population des villes qu'il contrôle de fuir les combats. Ceux qui tentent de s’en échapper sont souvent abattus.

    L'Observatoire syrien des droits de l'homme a également publié un bilan des pertes parmi les combattants depuis le début de la bataille de Raqqa. Selon ses chiffres, 311 jihadistes et 106 membres de l'alliance arabo-kurde ont été tués et des centaines d'autres blessés. Sur le terrain, la coalition arabo-kurde fait face à une résistance acharnée des jihadistes dans la vieille ville, dans l'est de la cité. Dans le sud, l'avancée de l'alliance est ralentie par des contre-offensives de l'EI dans le quartier d'Al-Hal.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.