GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Crise dans le Golfe: échec de Rex Tillerson, efforts de Jean-Yves Le Drian

    media Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir avec son homologue américain Rex Tillerson, à Jeddah, le 12 juillet 2017. HO / SPA / AFP

    Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson achève ce jeudi une mission dans le Golfe pendant laquelle il a tenté sans succès de résoudre la crise entre le Qatar et ses voisins arabes qui accusent Doha de soutenir le «terrorisme». Pendant quatre jours, le responsable américain a fait la navette entre le Koweït, principal médiateur, et les protagonistes de la crise, la plus sérieuse à secouer les monarchies arabes du Conseil de coopération du Golfe (CCG). Mais chacun campe sur sa position.Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian prendra ce samedi le relais de Rex Tillerson, en espérant un apaisement rapide.

    Chou blanc pour le secrétaire d'État américain. L'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis et l'Egypte restent intraitables. Ils continuent d'imposer un boycott du Qatar et accusent toujours Doha de soutien actif aux islamistes extrémistes, d'être derrière des actions de déstabilisation dans la région et surtout  de se rapprocher de l'Iran chiite, le grand rival de l'Arabie saoudite.

    Le Qatar nie et refuse, comme ses adversaires l'exigent, de fermer la télévision Al-Jazeera, une base truque au Qatar et de réduire ces relations avec l'Iran.

    Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson, dans une tentative de médiation, a obtenu du Qatar qu'il signe un accord sur la lutte contre le financement du terrorisme. Peine perdue. L'Arabie saoudite, Bahreïn les Emirats arabes unis et l'Egypte estiment que c'est trop peu.

    Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian réussira-t-il là où le secrétaire d'été américain a échoué, puisqu'il se rend ce samedi dans la région ? C'est toute la question à présent.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.