GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Septembre
Lundi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Proche-Orient: l'attaque de Jérusalem fait monter la tension entre Druzes et Arabes

    media Les membres de la communauté druze israélienne en pleine prière, vendredi 14 juillet, aux obsèques du policier Kamil Shanan, dans le village de Hurfeish. JALAA MAREY / AFP

    L'attaque survenu vendredi 14 juillet 2017 dans la Vieille Ville de Jérusalem, et qui a fait deux victimes parmi les forces de l'ordre, suscite un regain de tension entre Druzes et Arabes israéliens. Explications.

    Un député arabe israélien résume la situation de la façon suivante : « Vendredi matin, dans la Vieille Ville de Jérusalem, trois ressortissants israéliens ont tué deux policiers israéliens. »

    « Oui mais voilà, ajoute-t-il, les premiers étaient des Arabes israéliens. Et les victimes, des Druzes, eux aussi détenteurs de la nationalité israélienne. »

    L'incident provoque un regain de tension entre les deux communautés, rapporte notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul. Rappelons que les Druzes effectuent leur service militaire et nombre d'entre eux se portent volontaires dans les unités d'élite de l'armée et de la police des frontières. Particulièrement redoutés, les Bérets verts de la police patrouillent notamment dans la Vieille Ville de Jérusalem...

    Un leader de la communauté druze demande au ministère de la Sécurité intérieure une protection renforcée, notamment dans les villes où Arabes et Druzes se côtoient. Les Druzes protestent également contre la condamnation du bout des lèvres de l'attentat par la Liste unifiée, le plus grand parti arabe de la Knesset, le Parlement israélien. Les leaders de ce parti ont fini par corriger leur réaction en condamnant à la fois la violence et l'occupation israélienne.

    Les Druzes, minorité musulmane hétérodoxe dont la religion est dérivée de l’ismaélisme (secte du chiisme), sont présents en Syrie, au Liban et en Israël, où ils constituent une minorité importante regroupée principalement dans le nord de l’État hébreu. Lors de la création de l'Etat d'Israël, en 1948, Israël, les Druzes se sont placés du côté des juifs, et ont demandé à servir l’armée. Une alliance appelée le « pacte de sang »: en échange de leur sang versé au combat, les Druzes attendent la protection pour leur communauté.

    → À relire : Après l'attaque de Jérusalem, l'esplanade des Mosquées fermée

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.