GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Septembre
Samedi 16 Septembre
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Au Mexique, un séisme d'une magnitude de 7,1 sur l'échelle de Richter a secoué ce mardi la capitale Mexico, où des milliers de personnes sont descendues précipitamment dans les rues. Le centre géologique américain USGS précise que l'épicentre se situait dans l'Etat de Puebla, dans le centre du pays, proche de la capitale.

    Moyen-Orient

    Jérusalem: l’esplanade des Mosquées rouvre mais la situation reste tendue

    media Des détecteurs de métaux ont été installés aux entrées de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, dimanche 16 juillet. REUTERS/Ammar Awad

    Fermée vendredi 14 juillet après une attaque, l’esplanade des Mosquées a été officiellement rouverte ce dimanche, après l'installation de détecteurs de métaux à deux des entrées du site. Mais responsables religieux et fidèles dénoncent ce qu'ils voient comme une atteinte au troisième lieu saint de l'islam et ils ont refusé de pénétrer sur l'esplanade. En fin de journée, des heurts ont éclaté.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Toute la journée, la tension aux abords de l'esplanade a été palpable. Officiellement, l'esplanade des Mosquées a rouvert pour la prière de la mi-journée. Comme d'autres dignitaires religieux, le directeur d'Al Aqsa s'oppose à la mise en place des détecteurs de métaux.

    La police israélienne affirme qu’il s’agit d’une question de sécurité. Mais ce trentenaire palestinien le voit comme un affront. « Nous n'accepterons pas d'entrer dans notre mosquée. C'est notre droit d'y aller quand on veut, sans obstacle. Donc, on refuse d'y aller maintenant. Ils ne nous laissent pas entrer sans être fouillés et c'est quelque chose que nous n'accepterons pas », s’emporte-t-il.

    Rassemblés devant la porte, les protestataires bloquent les accès. Pour eux, ces portiques sont une atteinte au statut des lieux. « Si je rentre maintenant, à chaque fois, je devrais passer sous ce portique. Tout le temps. Et nous ne savons pas ce qu'il y aura ensuite. C'est la première étape de la part des juifs. La seconde, nous ne savons pas ce qu'elle sera », s’inquiète un autre.

    « Al Aqsa, c'est seulement, seulement pour les musulmans », intervient un homme à côté. Car malgré les promesses israéliennes, beaucoup craignent de voir les juifs autorisés à venir y prier.

    D'un seul coup, la tension monte. Des slogans sont lancés. La police embarque l'un des protestataires. « C'est un combat pour Al Aqsa, dit cet homme. C'est eux ou nous. Mais si Dieu le veut, ce sera nous. » Après une journée de tensions, des heurts ont éclaté entre manifestants palestiniens et policiers israéliens. Les premiers ont tenté de rentrer dans l'enceinte de ce lieu saint en portant un cercueil. Selon la police, une personne a été arrêtée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.