GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Bagdad et Téhéran renforcent leur coopération militaire

    media Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi (d), aux côtés du vice-président iranien Eshaq Jahangiri, passe en revue la garde d'honneur, pendant une cérémonie au palais présidentiel, à Téhéran, le 20 juin 2017. IRANIAN PRESIDENCY / AFP

    L'Iran et l'Irak ont signé ce dimanche 23 juillet un accord visant à renforcer leur coopération militaire et la lutte contre le «terrorisme et l'extrémisme». Au cours de sa visite, le ministre irakien de la Défense Irfan al-Hiyali a notamment rencontré le président du Parlement iranien, Ali Larijani, et le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale en Iran, Ali Chamkhani, qui ont tous deux insisté sur l'attachement de l'Iran à l'«unité» de l'Irak.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Le protocole d’accord signé par les ministres iranien et irakien de la Défense concerne la lutte contre le terrorisme, la sécurité aux frontières, mais aussi la logistique et l’entraînement des forces miliaires.

    Les deux pays à majorité chiite, longtemps ennemis, du temps de Saddam Hussein, ont renforcé leur coopération militaire ces dernières années, en particulier pour lutter contre le groupe Etat islamique. Téhéran envoie ainsi en Irak des conseillers militaires, ainsi que des volontaires iraniens et afghans pour lutter contre les groupes jihadistes.

    Il y a deux semaines après la reprise de Mossoul par les forces irakiennes, le général Qassem Soleimani, commandant de la force Al-Qods, avait révélé une partie de l’aide iranienne. Il avait notamment affirmé que les usines militaires iraniennes avaient travaillé 24 heures sur 24 pour approvisionner l’armée irakienne ainsi que les milices populaires, notamment chiites, qui combattaient l’organisation Etat islamique. Le général Soleimani a aussi révélé que l’Iran avait envoyé des avions Sukhoi Su-24 sur place à la demande du gouvernement irakien pour attaquer les groupes jihadistes qui menaçaient Bagdad.

    L’Iran joue un rôle majeur contre les groupes jihadistes, en particulier en Irak et en Syrie. L’influence croissante de l’Iran dans la région inquiète les Etats-Unis qui ont décidé une série de sanctions contre le pays.

    →(Re)lire: L'Iran annonce la mort de 2 100 combattants envoyés en Irak et en Syrie

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.