GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)
    Moyen-Orient

    «Zones de désescalade en Syrie»: une trêve tactique explique Fabrice Balanche

    media Terrain «de jeu» en zone rebelle, dans la banlieue de Damas, le 23 juillet 2017. REUTERS/ Bassam Khabieh

    L'armée syrienne a effectué dimanche 23 juillet des raids aériens dans la Ghouta orientale selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Pourtant la veille elle avait annoncé l'arrêt des combats dans «des zones» de ce fief de la rébellion, près de Damas. Cette région constitue l'une des quatre «zones de désescalade» prévues dans un accord entre la Russie et l'Iran et la Turquie pour parvenir à un cessez-le-feu durable en Syrie. Décryptage avec Fabrice Balanche

    Dans l’ouest du pays, c’est la lutte contre Tahrir al-Cham, la branche syrienne d’al-Qaïda, qui prime nous explique Fabrice Balance maître de conférences à Lyon III, l’objectif global étant de récupérer tous les bastions de la rébellion qui se trouvent dans l’ouest. Et à l'ouest, « la priorité est mise effectivement sur ces 50 kilomètres carrés qui restent entre les mains des rebelles à l’est de Damas, parce que justement, c’est à proximité de Damas ».

    Au printemps ils ont lancé une offensive contre les quartiers loyalistes de Damas qui a fait pas mal de victimes, rappelle le chercheur. « Ça a déstabilisé un peu le régime qui essaie de vendre à l’étranger cette image d’une capitale reconquise. A mon avis ils voudraient bien en finir cet été avec cette enclave rebelle dans l’est de Damas ».

    Les « zones de désescalade », une trêve tactique 

    « Les fameuses zones de désescalade il ne faut pas considérer que ce seront des zones de paix, poursuit Fabrice Balanche. C’est une trêve tactique qui a été (imposée) par la Russie et l’Iran au régime syrien pour avoir les mains libres dans l’est de la Syrie. Ils avancent pas mal dans la région de Deir Ezzor du côté de Palmyre, etc. Et donc les zones de désescalade (Idleb, la Ghouta orientale, Deraa, etc), ce n’est que du provisoire.

    Ces zones de désescalade - ces trêves - ne concernent pas la branche syrienne d’al-Qaïda, Hayat Tahrir al-Cham, représentée dans la Ghouta orientale... »

    Selon Fabrice Balanche, l'armée syrienne prétexte un bombardement contre la branche syrienne d'al-Qaïda pour reprendre à terme la zone. « Je ne sais pas exactement sur qui ils ont frappé, mais ils peuvent toujours prétendre de toutes façons qu’ils frappent Hayat Tahrir al-Cham... L’objectif est de pousser les rebelles à se battre entre eux afin qu’ils s’affaiblissent, pour que l’armée syrienne puisse avancer. Et dans la Ghouta orientale, si proche de Damas, c’est même un objectif prioritaire que de récupérer cette zone, même si officiellement il y a un accord de paix ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.