GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Trêve entre Hezbollah et jihadistes à la frontière syro-libanaise

    media De la fumée s'élève sur les collines autour de la ville libanaise d'Arsal, frontalière avec la Syrie, le 25 juillet 2017. STRINGER / AFP

    Après une semaine de combat, un accord de cessez-le-feu a été conclu ce jeudi entre le Hezbollah et des jihadistes de l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie, encerclés dans une petite poche à la frontière libano-syrienne. A l’issue d’une offensive du Hezbollah, les jihadistes ont perdu 90% des territoires qu’ils contrôlaient depuis 4 ans dans la région frontalière entre les deux pays.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    L’accord de cessez-le-feu prévoit le départ vers la province d’Idleb, en grande partie contrôlée par les jihadistes, des combattants de l’ex-front al-Nosra, après leur défaite face au Hezbollah.

    Selon des sources des services de sécurité libanais et du parti chiite, entre 200 et 300 hommes armés seront évacués, avec des membres de leurs familles. Les listes de ceux qui souhaitent partir sont en cours de préparation, elles compteraient entre 1 500 et 2 000 noms.

    Les sources indiquent à RFI que l’accord a été conclu et signé jeudi à l’aube. Les combattants et leurs familles seront transportés dans des bus et passeront par le territoire syrien pour se rendre à Idleb. L’accord prévoit également la libération, par l’ex-Front al-Nosra, de cinq combattants du Hezbollah, capturés par les jihadistes lors de la bataille d’Alep, fin 2016.

    Les mêmes sources ajoutent que des négociations sont en cours avec le groupe Etat islamique, qui contrôle une zone de 200 km², à cheval entre le Liban et la Syrie. Le but est d’obtenir l’évacuation de plusieurs centaines de jihadistes et de leurs familles, pour éviter un assaut de l’armée libanaise ou du Hezbollah.

    Loffensive contre l’ex-Front al-Nosra a fait 25 morts dans les rangs du Hezbollah et des dizaines de tués du côté des jihadistes.

    Relire : Les conséquences du départ des rebelles syriens de la frontière libanaise

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.