GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Autriche: accord de gouvernement entre droite et extrême droite (partis)
    • La cour d'assises ordonne le renvoi du procès de Georges Tron «à une session ultérieure»
    • Collision de Millas: le pronostic vital de six victimes encore engagé (procureur)
    Moyen-Orient

    Syrie: les FDS avancent lentement dans Raqqa face à la résistance du groupe EI

    media Les combattants arabo-kurdes doivent se battre dans chaque rue, face à des snipers et des bombes dissimulés un peu partout. REUTERS/Goran Tomasevic

    Les Forces démocratiques syriennes, soutenues par des unités spéciales américaines, ont progressé dimanche dans la ville de Raqqa, la capitale autoproclamée du groupe Etat islamique en Syrie. La coalition arabo-kurde appuyée par les Etats-Unis contrôle désormais près de 45% de la ville. Au même moment, le régime de Damas et ses alliés font tout pour prendre de vitesse les FDS et reconquérir des positions stratégiques au sud de Raqqa. Une fois de plus, les civils subissent les combats de plein fouet.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Malgré la puissance de feu déployée par les Forces démocratiques syriennes (FDS) et les frappes incessantes de l'aviation de la coalition internationale, le groupe Etat islamique résiste avec acharnement à Raqqa.

    Les combattants arabo-kurdes doivent se battre dans chaque rue, face à des snipers cachés dans les décombres des maisons et les tunnels, et des bombes dissimulées un peu partout.

    Ce dimanche, les FDS ont pris plusieurs rues et pâtés de maisons au sud de la ville, où elles ont lancé, samedi, une nouvelle offensive. Elles ont reconquis aussi la moitié du quartier de Nazlet Chéhadé, mais au prix de lourdes pertes. Au moins une dizaine de combattants arabo-kurdes sont morts dimanche, huit dans une attaque kamikaze et deux autres abattus par des snipers. Les victimes sont toutes tombées à Nazlet Chéhadé, au sud de la ville.

    La bataille se déroule alors que des milliers de civils demeurent bloqués à Raqqa. L'Observatoire syrien des droits l'homme (OSDH) a rapporté que 415 habitants, dont 76 enfants, ont été tués depuis le début de l'offensive rebelle, le 5 juin dernier.


    Sohaib Al-Hassakaoui, militant de l’opposition syrienne, contacté par RFI dans la région de Raqqa, explique que ce sont encore les civils qui payent le prix fort dans cette course pour la reconquête de territoires de l’est de la Syrie.

    « 50 civils ont été tués au sud de Raqqa dans des bombardements menés par le régime de Damas et ses alliés. Le régime et les forces démocratiques syriennes sont engagés dans une véritable course. Chacun cherche à reconquérir le plus rapidement certaines positions actuellement contrôlées par le groupe Etat islamique. Le régime souhaite reprendre ces territoires pour ensuite ouvrir la route vers Deir Ezzor, et donc vers les provinces de l’est. Les Forces démocratiques syriennes de leur côté tentent aussi de progresser dans les mêmes territoires, au sud de l’Euphrate, donc au sud de Raqqa, mais elles ont été prises de vitesse par des tribus qui soutiennent le régime de Damas et qui se sont emparées de villages dans la région. Un kilomètre sépare actuellement les Forces démocratiques syriennes des troupes du régime. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.