GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Septembre
Lundi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Moody's abaisse la note du Royaume-Uni en raison des incertitudes liées au Brexit
    Moyen-Orient

    Attentats en Catalogne: à Barcelone, des musulmans manifestent leur solidarité

    media Des membres de la communauté pakistanaise de Barcelone se sont rassemblés sur la Rambla del Rabal, deux jours après les attentats du 17 août. Pascal GUYOT / AFP

    A Barcelone, la communauté musulmane a condamné samedi midi le terrorisme lors d’une manifestation silencieuse sur l’avenue emblématique des Ramblas, où s’est déroulé l’attaque du 17 août. Le but : apaiser les tensions en rejetant haut et fort le terrorisme et en en prônant un islam de la paix. RFI a rencontré plus tard dans la journée plusieurs manifestants.

    « Nous sommes contre toute injustice », « nous aussi nous souffrons. » C’est ce qu’on peut lire samedi après-midi sur les pancartes que tiennent dans leurs mains Amina Abarkan, guide touristique de 24 ans et son amie Sarah

    La manifestation silencieuse est terminée depuis quelques heures déjà mais les deux jeunes femmes ont décidé de continuer à manifester en déambulant dans les rues de la capitale catalane. Selon Amina, elles ont un message important à faire passer. « Nous pensons que beaucoup de gens croient que nous approuvons le terrorisme ou que nous ne le combattons pas. Mais en réalité, nous sommes conscientes que le terrorisme ne nous correspond pas, c’est pour ça que nous sortons dans la rue pour que les gens nous voient. Car nous souffrons autant qu’eux. »

    Si Amina et Sarah confient avoir reçu des réactions positives dans les rues après leur action, ce n’est pas le cas de tous les musulmans de Barcelone.

    Cheila Taberner Bartem est une jeune coiffeuse convertie à l’islam. Depuis jeudi, son quotidien a changé : « A cause du voile, on me regarde un peu… un peu mal. Et sur Facebook aussi, on m’a fait des reproches, on m’a insulté en me disant que mes noms de famille sont musulmans, mais au contraire ils sont catalans. Je suis un peu blessée, pour vous dire la vérité. En plus, ma famille n’aime pas beaucoup ma religion et je vais avoir beaucoup de problèmes désormais à cause de ces gens. Ma mère veut que j’enlève le voile, mais je… je ne peux pas. »

    Espagne: après les attentats, le spectre de l’autonomie de la Catalogne

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.