GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Mouvement vert iranien: l'ex-président Khatami demande clémence au guide suprême

    media L'ancien président Khatami, en plein vote lors de l'élection présidentielle 2013 à Téhéran. AFP PHOTO STR

    L'ex-président réformateur iranien Mohammad Khatami a demandé au guide suprême de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, d'ordonner la fin de la résidence surveillée infligée aux deux leaders du mouvement d'opposition de 2009, Mehdi Karoubi et Mir Hossein Moussavi.

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    « En votre nom, je voudrais demander au guide suprême d'intervenir pour ordonner que la question de la résidence surveillée soit réglée », a déclaré Mohammad Khatami, recevant un groupe d'anciens combattants de la guerre Iran-Irak (1980-1988).

    « Seule (votre) intervention peut permettre que cette affaire soit réglée, ce qui est dans l'intérêt du régime et sera le signe de la force du pouvoir », a ajouté l'ancien président, qui est lui-même soumis à des restrictions.

    Mehdi Karoubi et Mir Hossein Moussavi, candidats à la présidentielle de 2009, avaient pris la tête de la contestation contre la réélection de l'ex-président  ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad, en dénonçant des fraudes massives. Ils sont en résidence surveillée depuis six ans et demi.

    Mehdi Karoubi à l'hôpital

    L'ayatollah Khamenei, qui a le dernier mot dans les grandes affaires du pays et qualifie de « sédition » le Mouvement vert. Il a exigé à plusieurs reprises que les leaders de la contestation se repentent avant toute mesure de grâce. Mais cette affaire a pris une nouvelle ampleur ces derniers jours.

    En cause ? L'hospitalisation de Mehdi Karoubi pour des problèmes cardiaques. Agé de près de 80 ans, il a même observé une brève grève de la faim la semaine dernière pour exiger le départ des agents de sécurité qui sont installés dans sa maison et un procès.

    Après la promesse du ministre de la Santé qui lui a rendu visite, il a arrêté sa grève, mais il se trouve toujours à l'hôpital à cause de ses problèmes cardiaques.

    → À relire : Le leader réformateur iranien Mehdi Karoubi cesse sa grève de la faim

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.