GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: tensions entre alliés houthis et forces loyales à l’ex-président Saleh

    media Des combattants houthis devant le palais présidentiel à Sanaa, en février 2015. REUTERS/Mohamed al-Sayaghi

    Situation tendue au Yémen, où des affrontements ont eu lieu samedi soir entre les alliés rebelles. Un colonel des forces loyales à l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh a perdu la vie, ainsi que deux rebelles houthis. Les deux camps ont échangé par la suite des accusations par communiqués de presse interposés.

    Selon les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, des violences ont éclaté avec leurs alliés, les rebelles houthis, à un point de contrôle situé près des bureaux de la présidence.

    Des dissensions sont apparues récemment au grand jour entre le chef houthi, Abdel Malek al-Houthi et l'ex-président Ali Abdallah Saleh, alors qu'ils sont officiellement alliés depuis la prise de la capitale Sanaa, en septembre 2014.

    Par la suite, ils avaient repoussé ensemble vers le sud du pays les forces gouvernementales, qui ont été sauvées in extremis par l'intervention, en mars 2015, de la coalition militaire arabe dirigée par l'Arabie saoudite.

    D'anciens ennemis

    Mais il faut encore se rappeler qu'Ali Abdallah Saleh avait combattu les Houthis pendant longtemps, lors de sa présidence, de 1990 à 2012.

    Récemment, l’ancien chef de l’Etat avait suggéré que ses alliés houthis étaient une « milice » et les Houthis l'ont prévenu qu'il assumerait les conséquences de ses déclarations.

    Les Houthis soupçonnent l'ex-président de négocier dans leur dos avec la coalition menée par l'Arabie saudite, alors qu'Ali Abdallah Saleh accuse les Houthis de vouloir concentrer le pouvoir entre leurs mains.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.