GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Crimes de guerre en Syrie: l'ONU œuvre à la tenue d’un procès

    media La juge Catherine Marchi-Uhel (ici à Phnom Penh, au Cambodge en 2008) prend la tête du Mécanisme international, impartial et indépendant de l'ONU pour enquêter sur les crimes de guerre en Syrie. TANG CHHIN SOTHY / AFP

    Des plaintes ont été déposées en Europe, notamment en Espagne contre des hauts responsables du régime syrien accusés d'avoir utilisé la torture. Mais le grand procès des criminels de guerre en Syrie se fait toujours attendre. C'est pour préparer le terrain que les Nations unies ont créé le Mécanisme d'enquête international, impartial et indépendant (MIII). La juge française Catherine Marchi-Uhel qui le dirige vient d'être chargée d'une enquête internationale de l'ONU sur les crimes commis dans ce pays.

    Avec notre correspondant à GenèveJérémie Lanche

    C'est l'Assemblée générale des Nations unies qui a créé ce mécanisme. Le Conseil de sécurité, lui, est toujours paralysé par les multiples veto russes. Mais rien à voir avec un tribunal : il s'agit ici de collecter des preuves en attendant un vrai procès des criminels de guerre et contre l'humanité en Syrie.

    Des preuves, il y en a déjà beaucoup. On pense aux photos de cadavres mutilés exfiltrés par le photographe militaire César. Mais il n'y a pas que ça, explique Catherine Marchi-Uhel, la cheffe du mécanisme : « Le volume de matériel qui a été collecté déjà c'est un volume tout à fait impressionnant. Je pense que ça nous donne beaucoup de travail à faire et d'analyses. Maintenant, évidemment à un moment donné le fait de ne pas pouvoir se rendre sur le terrain pourrait devenir problématique. Je ne pense pas que ce soit quelque chose qui dans l'immédiat nous empêche d'avancer ».

    L'arrivée de la Française à la tête du mécanisme n'est pas du goût de Carla Del Ponte. L'ancienne procureur du tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie a claqué la porte de la commission d'enquête sur la Syrie cet été. Faute d'avancées.

    Mais aussi parce que la magistrate considère que la juge française a un défaut : elle n'a jamais été procureure. Le signe selon elle que l'ONU ne veut pas vraiment de justice en Syrie. Catherine Marchi-Uhel, elle, s'en défend. Et veut croire que cette nouvelle instance est un pas de plus vers la tenue de procès.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.