GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin pour protester contre une déclaration allemande sur le Liban (agence)
    • Syrie/chimique: nouveau veto russe à une résolution prolongeant les enquêtes internationales
    • Liban: Hariri affirme être «en route pour l'aéroport» pour quitter Ryad (tweet)
    Moyen-Orient

    Un rapport révèle un détournement d’armement français au profit de Riyad

    media Les habitants marchent sur les ruines des maisons détruites par des raids aériens, à Sanaa au Yémen, le 2 février 2017. REUTERS/Mohamed al-Sayaghi

    Cette semaine, se tient à Genève la troisième conférence des Etats parties au Traité sur le commerce des armes. A cette occasion, en collaboration avec la journaliste Warda Mohamed, l'ONG Observatoire des armements publie, sur le site Orient XXI, un article sur les exportations d'armes à l'Arabie saoudite et les conséquences pour le Yémen. Cet article révèle notamment que la France a réorienté un contrat d'armement du Liban vers l'Arabie saoudite.

    Selon l'Observatoire des armements, du matériel français est utilisé dans des violations de droit international humanitaire, notamment des Mirage 2000 émiratis et qataris en charge des bombardements qui font des victimes civiles, mais aussi les corvettes Baynunah impliquées dans le blocus du pays qui prive la population de vivres et de médicaments. Les explications de Tony Fortin, chargé d'études à l'Observatoire des armements.

    Aujourd’hui en 2017, qu’est-ce qu’il en est de ce fameux contrat Donas? On s’aperçoit que 80% de l’armement qui était destiné au Liban a effectivement été livré à l’Arabie saoudite, et potentiellement utilisé au Yémen.
    Tony Fortin Chargé d'études à l'Observatoire des armements (TCA) 12/09/2017 - par Toufik Benaichouche Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.