GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Janvier
Samedi 13 Janvier
Dimanche 14 Janvier
Lundi 15 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: les offensives autour de Deir Ezzor font de nombreuses victimes civiles

    media Un véhicule des FDS à l'est de Deir Ezzor, le 12 septembre 2017. REUTERS/Rodi Said

    En Syrie, trente-cinq personnes, dont des femmes et des enfants, ont péri, mardi 12 septembre, dans des frappes près de Deir Ezzor dans l’est du pays. Cette attaque porte à 90 le nombre de civils tués en quatre jours, dans des raids imputés essentiellement à l’aviation russe mais aussi à la coalition internationale dirigée par Washington.

    Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

    Ces lourdes pertes civiles interviennent alors que le groupe Etat islamique fait face à deux offensives distinctes, contre son dernier bastion en Syrie. La première offensive est menée à l’ouest de la province, sur la rive droite de l’Euphrate, par l’armée gouvernementale syrienne, appuyée par ses alliés du Hezbollah libanais et l’aviation russe. En quelques jours seulement, ces forces ont progressé de 100 kilomètres dans le désert, ont repris 4 000 kilomètres carrés aux jihadistes et brisé le siège qu’ils imposaient depuis trois ans à deux enclaves gouvernementales.

    A l’est de la province, sur la rive gauche du fleuve, la coalition arabo-kurde a lancé sa propre offensive, sans coordination avec les troupes du régime. Les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par Washington, sont arrivées à six kilomètres de la rive du fleuve du côté de la partie de Deir Ezzor, occupée par les jihadistes.

    Contrôle de l'est syrien

    La course pour le contrôle de l’est syrien est donc sérieusement engagée. L’armée gouvernementale a acheminé d’importants renforts pour poursuivre son offensive. De longs convois de blindés et de matériel militaire ont été aperçus entrant à Deir Ezzor. L’intention de l’armée syrienne est de traverser le fleuve pour couper la route aux forces arabo-kurdes et encercler les jihadistes dans la ville.

    Face à ces deux forces, la bataille est perdue d’avance pour le groupe Etat islamique, qui continue pourtant de résister. Mais l’organisation jihadiste, qui contrôlait plus de la moitié de la Syrie, un pays de 180 000 kilomètres carrés, a vu son territoire réduit à 27 000 kilomètres carrés, selon le ministère russe de la Défense.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.