GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: des raids attribués à l'aviation israélienne

    media Un chasseur F-15 de l’aviation israélienne. AFP/JACK GUEZ

    L'aviation israélienne aurait frappé en Syrie : un dépôt d'armes a été bombardé cette nuit près de Damas. Selon une chaîne de télévision proche du régime de Bachar el-Assad, ce sont des avions israéliens qui se trouvaient hors de l'espace aérien syrien qui ont ouvert le feu. Israël confirme rarement ses opérations en Syrie mais le pays ne fait pas mystère de ses craintes quant à l'évolution du conflit syrien.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Benyamin Netanyahu le répète à longueur de discours et l'a redit encore mardi dernier à la tribune des Nations Unies : Israël surveille de près l'évolution de la situation chez son voisin syrien et se donne le droit d'intervenir pour garantir sa sécurité.

    A New-York, devant les dirigeants du monde entier, le Premier ministre israélien a prévenu : « Nous agirons pour empêcher que l'Iran établisse des bases militaires permanentes en Syrie. Nous agirons pour empêcher que l'Iran produise des armes mortelles en Syrie ou au Liban pour les utiliser contre nous. »

    Dépôts d'armes

    Les bâtiments qui ont explosé la nuit dernière près de Damas étaient des dépôts d'armes attribués au Hezbollah libanais, un mouvement soutenu par l'Iran. Un mouvement qu'Israël observe de près. Le pays redoute en effet de voir l'organisation tirer profit du conflit syrien pour se doter d'un nouvel arsenal auprès de ses alliés, arsenal qu'elle pourrait ensuite utiliser contre lui.

    Depuis le début du conflit syrien en 2011, plusieurs frappes ont ainsi été attribuées à Israël. Elles visaient à chaque fois des bases de l'armée syrienne ou du Hezbollah, deux alliés de l'Iran.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.