GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie-Irak: le groupe Etat islamique acculé dans ses derniers bastions

    media Le 23 septembre 2017, la population de Shirqat, près de Kirkouk (Irak), accueille les libérateurs de leur ville. REUTERS/Stringer

    Trois après le lancement de l’offensive éclair qui a permis aux jihadistes de s'emparer d'un tiers de l'Irak et près de la moitié de la Syrie, leur territoire à quasiment disparu.

    Juin 2014, c'est la naissance du califat autoproclamé par Abou Bakr al-Baghdadi. En très peu de temps, il atteint la taille d’un pays presque aussi grand que l’Italie. Mais, face aux nombreuses offensives lancées contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie, les jihadistes changent de stratégie. Ils abandonnent la conquête des territoires, et sont contraints de se replier.

    En Irak, les forces de Bagdad, épaulées par l’aviation de la coalition internationale, libèrent les villes les unes après les autres. Dernières batailles en date, celle de Mossoul qui a duré plus de neuf mois ; puis Tal Afar, et plus récemment Shirqat ; enfin, plus mineure, l’actuelle offensive pour la reprise de Hawija ne devrait durer que quelques jours, se réjouit un officier de l’armée irakienne, contacté par RFI.

    Nettoyage des dernières poches de résistance

    La situation est similaire en Syrie, où la capitale des jihadistes, Raqqa, est en passe de tomber. Les Forces démocratiques syriennes, une coalition arabo-kurde, appuyée là aussi par l’aviation de la coalition internationale et par les forces spéciales américaines nettoient actuellement les dernières poches de résistance où sont retranchées les combattants du groupe Etat islamique.

    Constat de cette troisième année d’existence du califat autoproclamé : « Le groupe Etat islamique perd du terrain. Bientôt, il n'aura plus de sanctuaire en Irak », se félicite la coalition anti-jihadistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.