GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: le groupe Etat islamique perd la localité de Maadan

    media Combattants des Forces démocratiques syriennes dans la région de Raqqa. REUTERS/Rodi Said

    Après la ville de Raqqa, le groupe Etat islamique a perdu, ce samedi 23 septembre, le contrôle de la localité de Maadan face à l'armée syrienne. L'organisation jihadiste n'a plus aucune présence significative dans cette province qui abritait sa capitale autoproclamée en Syrie.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    L'armée syrienne et ses alliés ont pris le contrôle ce samedi de Maadan, la dernière ville encore aux mains du groupe Etat islamique au sud-est de la province de Raqqa.

    Des sources proches de Damas affirment que les lignes de défense des jihadistes se sont effondrées. Seules quelques poches résistent encore dans certains quartiers. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a fait état d'une importante avancée de l'armée syrienne dans cette ville, située sur la rive droite de l'Euphrate.

    Le groupe Etat islamique a également perdu Raqqa, sa capitale autoproclamée, prise cette semaine par des troupes arabo-kurdes soutenues par les Etats-Unis, après une bataille qui a duré plus de 100 jours. L'OSDH rapporte que l'annonce officielle de la libération de la ville attend le déminage et le nettoyage des dernières poches de jihadistes cachés dans des caves et des sous-sols.

    La bataille pour la reconquête de Raqqa, lancée le 5 juin par les Forces démocratiques syriennes (FDS) proaméricaines, a fait, selon l'OSDH, 3 100 morts, dont un millier de civils.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.