GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'Autorité palestinienne intègre Interpol

    media La 86e Assemblée générale d'Interpol à Pékin, le 27 septembre 2017. REUTERS/Jason Lee

    Leur première tentative avait échoué l'an dernier. Cette fois-ci, les Palestiniens ont réussi à intégrer Interpol. Leur candidature en tant qu'Etat membre a été acceptée ce mercredi 27 septembre par l'Assemblée générale de l'organisation policière internationale, réunie à Pékin. Une victoire diplomatique pour les Palestiniens.

    Avec notre correspondant à JérusalemGuilhem Delteil

    Les Israéliens n'avaient pas ménagé leurs efforts ces derniers jours pour empêcher l'adhésion des Palestiniens à Interpol. Soutenus par les Américains, ils avaient demandé un report du vote puis soulevé des problèmes de procédure mais ils n'ont réussi à repousser le scrutin que de quelques dizaines de minutes.

    Et alors qu'il leur manquait quelques voix l'an dernier, cette fois-ci, les Palestiniens ont obtenu les suffrages nécessaires. « L'Etat de Palestine » est donc devenu membre à part entière d'Interpol.

    Comme à chaque demande palestinienne d'adhésion à une organisation internationale, Israël objecte que de son point de vue, la Palestine n'est pas un Etat et qu'elle ne peut donc prétendre à une adhésion. Dans le cas d'Interpol, les responsables israéliens ont aussi mis en avant ce qu'ils qualifient de « soutien au terrorisme » de la part de l'Autorité palestinienne.

    « La Palestine est prête à assumer ses obligations et responsabilités en tant que partenaire actif de la communauté internationale » a réagi le ministre palestinien des Affaires étrangères à l'issue du vote. Riyad al-Maliki salue une « victoire ». Mais une « victoire » au goût amer de défaite pour Benyamin Netanyahu. Lui qui martèle que la place d'Israël au sein de la communauté internationale « n'a jamais été meilleure ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.