GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le chef de l’EI s’exprime dans un enregistrement pour faire taire les rumeurs

    media Première apparition publique d'Abou Bakr al-Baghdadi, le «calife du jihad», le 5 juillet 2014. REUTERS/Social Media Website via Reuters TV

    Le « calife » autoproclamé du groupe Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi s'exprime dans un enregistrement audio diffusé ce jeudi 28 septembre sur Internet. Alors qu'ils enchaînent les défaites militaires, le chef jihadiste appelle ses combattants à « résister ». Une manière aussi de faire taire les rumeurs.

    Cela faisait plus de 10 mois qu'Abou Bakr al-Baghdadi était silencieux. Dix mois durant lesquels l'organisation Etat islamique a enchaîné les défaites militaires, y compris la chute de Mossoul en juillet dernier, où le chef de l'organisation avait proclamé son « califat » en juin 2014 au plus fort des conquêtes de son groupe.

    Dans cet enregistrement audio attribué à Abu Bakr Al Baghdadi on l'entend désigner ses ennemis habituels et appeller ses partisans au combat. « Pour moi il ne fait aucun doute que c'est lui qui s'exprime », indique le chercheur et consultant Romain Caillet (*).

    Pour ce spécialiste des mouvements jihadistes, ce n'est pas un hasard si le propos est émaillé de références à des évènements récents. « Il parle de la victoire géopolitique de la Russie en disant que l'Amérique n'est plus une grande puissance, qu'elle a été remplacée par la Russie grâce à son jeu en Syrie, avant d'évoquer la Corée du Nord », indique Romain Caillet.

    Selon le chercheur, il ne s'agit pas simplement pour le chef du groupe EI de parler géopolitique, mais d'évoquer un élément qui permette de situer chronologiquement son enregistrement et montrer qu'il n'a pas été fait il y a trois ou six mois, mais très récemment. « Dans les messages d'Abou Bakr al-Baghdadi, il y a toujours un élément qui permet  de dater l'enregistrement pour prouver qu'il est en vie et faire taire les rumeurs », insiste Romain Caillet.

    En juin dernier, la Russie a déclaré avoir probablement tué Abou Bakr al-Baghdadi dans un raid aérien près de Raqqa en Syrie. Mais Moscou n'a jamais pu confirmer sa mort. Plus récemment, un responsable militaire américain a estimé que le chef du groupe Etat islamique se cachait sûrement dans la vallée de l'Euphrate, dans l'est de la Syrie, l'un des tout derniers fiefs de l'organisation jihadistes.

    Les Etats-Unis ont indiqué effectuer des vérifications sur l'enregistrement audio, affirmant toutefois ne pas avoir de raisons de mettre en cause son authenticité.

    (*) Romain Caillet s'apprête à publier Le Combat nous a été prescrit (une histoire du jihad en France), co-écrit avec Pierre Puchot aux Editions Stock

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.