GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: des dizaines de soldats du régime tués dans des attaques de l'EI

    media Des combattants du régime syrien dans les environs de Deir Ezzor, le 6 septembre 2017. George OURFALIAN / AFP

    L'organisation Etat islamique, en perte de vitesse dans toute la Syrie, a lancé des attaques contre des barrages des forces syriennes dans une zone désertique de la province de Homs. Une soixantaine de soldats syriens auraient péri.

    Les jihadistes de l'organisation Etat islamique ont revendiqué dans un communiqué un assaut sur des positions au sud de la ville d'al-Soukhna, et parlent de dizaines de morts parmi les militaires. Les attaques coordonnées des jihadistes ont visé les lignes arrières de l’armée gouvernementale syrienne et de ses alliés sur un tronçon de l’autoroute menant à la ville de Deir Ezzor, en plein désert.

    Les premières attaques auraient été menées contre des barrages des troupes loyalistes à Chola, une localité proche de la ville de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie. Deux offensives pour chasser l'EI de la province et de la ville de Deir Ezzor sont actuellement menées, l'une par l'armée syrienne, l'autre par une alliance arabo-kurde soutenue par Washington.

    Des dizaines de combattants des deux camps ont été tués dans ces affrontements, dont dix membres du Hezbollah libanais, selon des sources informées à Beyrouth, rapporte notre correspondant Paul Khalifeh. Après une contre-attaque soutenue par l’aviation russe, l’armée syrienne est parvenue à repousser les jihadistes, et la route Palmyre-Deir Ezzor, fermée pendant quelques heures, a de nouveau été ouverte ce vendredi.

    Ces attaques ont été menées le jour de la diffusion par le groupe Etat islamique d'un enregistrement audio attribué à son chef, Abou Bakr al-Baghdadi, dans lequel il appelle ses partisans à « résister » et à multiplier les attaques contre leurs ennemis.

    Ces attaques ont montré que les jihadistes disposent toujours d’effectifs et d’armement suffisants pour lancer des offensives coordonnées, sans parvenir toutefois à conserver longtemps le terrain occupé. Le groupe Etat islamique disposerait encore d’un millier de combattants dans les zones désertiques du centre de la Syrie, mais ne tient plus aucune ville importante dans cette région.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.