GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Pétrole: l’Iran isole un peu plus le Kurdistan irakien

    media Le champ pétrolier et l'usine de Tawke, dans la région kurde autonome, en Irak (photo d'illustration). SAFIN HAMED/AFP

    L'Iran a interdit jusqu'à nouvel ordre le transport de produits pétroliers depuis et vers le Kurdistan irakien en réponse au référendum d'indépendance tenu cette semaine par cette région autonome d'Irak, ont rapporté les médias d'Etat ce samedi 30 septembre.

    Toutes les compagnies de transport et les chauffeurs ont reçu l'ordre de ne plus transporter des produits pétroliers raffinés entre l'Iran et le Kurdistan voisin « jusqu'à nouvel ordre », a rapporté le site de la télévision d'Etat Irib en citant une directive du ministère des Transports.

    Cette directive a été prise mercredi selon une copie publiée vendredi par l'agence de presse Tasnim.

     → A (RE)LIRE : Bagdad annonce la suspension des vols internationaux au Kurdistan irakien

    « Sur la base des récents développements régionaux et de l'ordre du département des frontières et de la contre-attaque du ministère de l'Intérieur, les compagnies de transport internationales et les chauffeurs doivent éviter de charger et de transporter des produits pétroliers (carburants, combustible, ndlr) depuis et vers la région irakienne du Kurdistan jusqu'à nouvel ordre », indique le texte cité par les médias iraniens.

    L'Iran est l'un des principaux exportateurs de pétrole raffiné utilisé comme carburant vers le Kurdistan irakien et le volume des échanges dans ce domaine est de cinq milliards de dollars (4,2 milliards d'euros) par an, selon la télévision d'Etat Irib.

    Le Kurdistan est lui un producteur et exportateur de pétrole brut, une ressource dont il dépend majoritairement pour son budget.

    L'Iran qui compte une minorité kurde s'est opposé au référendum d'indépendance tenu lundi par Erbil, craignant qu'il ne réveille des velléités séparatistes sur son territoire.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.