GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Vendredi 23 Février
Samedi 24 Février
Aujourd'hui
Lundi 26 Février
Mardi 27 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Kurdistan irakien: Téhéran et Bagdad font des manœuvres communes à la frontière

    media Des policiers kurdes dans les rues d'Erbil, le 24 septembre 2017, à la veille du référendum d'autodétermination. REUTERS/Alaa Al-Marjani

    L'Iran et l'Irak ont organisé des manœuvres militaires communes le long de la frontière avec la région du Kurdistan d'Irak, une mesure supplémentaire pour faire pression sur les dirigeants kurdes irakiens après le référendum organisé la semaine dernière.

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    C'est la première fois que de telles manœuvres sont organisées entre les deux pays. L'Iran, qui compte une minorité kurde, s'oppose farouchement au référendum organisé au Kurdistan irakien. Des chars, des unités d'artilleries, des drones et des avions vont participer à ces manœuvres.

    Ces exercices sont organisés alors que le chef de l'état-major irakien s'est rendu à Téhéran il y a quelques jours et son homologue turc est arrivé à Téhéran dimanche soir pour coordonner les positions des trois pays afin de faire pression sur les Kurdes irakiens.

    Le général Hulusi Akar doit rester à Téhéran jusqu'à l'arrivée du président Erdogan mercredi, qui doit également évoquer cette question avec les responsables iraniens.

    Pour maintenir la pression, Téhéran a également appliqué la décision d'interdire les exportations de carburants vers le Kurdistan irakien. Quelque 600 camions-citernes chargés de carburant se retrouvent bloqués par les douanes iraniennes à la frontière avec le Kurdistan irakien.

    Téhéran avait annoncé samedi d'avoir décidé d'interdire jusqu'à nouvel ordre le transport de produits pétroliers et énergétiques depuis et vers le Kurdistan irakien. Cette décision intervient alors que Téhéran a également interdit les vols commerciaux avec cette région. Une manière pour Téhéran de montrer sa détermination.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.