GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Renforts américains au Moyen-Orient: Moscou met en garde contre une «montée des tensions»
    • RDC: 300 000 personnes ont fui les violences dans le nord-est depuis début juin (ONU)
    • Mondial 2022 au Qatar: Michel Platini placé en garde à vue (source proche enquête)
    • Le Conseil de l'Europe appelle les pays membres à suspendre la coopération avec les garde-côtes libyens
    • Hong Kong/projet de loi d'extradition: Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif présente ses «plus sincères excuses»
    • Le projet de péage autoroutier allemand est «contraire au droit de l'Union européenne» (Cour de justice)
    • Les Etats-Unis vont commencer la semaine prochaine le processus d'expulsion de «millions» de sans-papiers (Trump)
    • Renforts américains: Pékin craint que Washington ouvre «une boîte de Pandore» au Moyen-Orient
    • Nucléaire: pour la Chine, l'Iran ne doit pas «pas abandonner l'accord à la légère»
    Moyen-Orient

    L'Arabie saoudite et sa coalition au Yémen sur une liste noire de l'ONU

    media Un enfant yéménite sur les ruines d'une maison, dans la capitale yéménite sous contrôle rebelle, Sanaa, le 11 août 2016. MOHAMMED HUWAIS / AFP

    L’ONU a publié vendredi 6 octobre son rapport sur les enfants dans les conflits armés. Et pour la première fois, le nom de l’Arabie saoudite, qui dirige la coalition militaire au Yémen, figure dans une annexe qui liste les pays responsables du meurtre d’enfants. Les Nations unies accusent le royaume d’être à l’origine de la mort de 683 enfants dans les bombardements d’école ou d’hôpitaux. Riyad conteste ces accusations.

    Avec notre correspondante à New YorkMarie Bourreau

    C’est l’un des rapports les plus politiquement sensibles publiés chaque année par l’ONU… Et cette année, le nom de l’Arabie saoudite, grand bailleur financier de l’organisation, figure bien sur la liste noire des pays responsables de la mort d’enfants, en l’occurrence pour son offensive militaire au Yémen depuis 2015.

    L’ambassadeur saoudien conteste ces informations et des chiffres qu’il dit erronés. « Le royaume d’Arabie saoudite et la coalition réaffirmons que nous prenons des mesures très importantes pour protéger les civils lors des opérations milliaires pour mettre un terme à la souffrance des Yéménites et réduire le coût humanitaire ».

    Et l’ambassadeur Abdallah Al-Mouallimi accuse le camp adverse d’être les vrais responsables. « Les Houthis et les forces loyales au président Saleh utilisent leurs actions illégales et immorales pour mettre les civils en danger, notamment en utilisant les enfants comme bouclier humain… »

    L’année dernière, l’Arabie saoudite avait brièvement figuré sur la liste avant d’être retirée sous la pression financière de Riyad. Cette année un compromis a été trouvé en listant le royaume dans la catégorie des pays prenant des mesures pour éviter les attaques contre les enfants. Amnesty International a dénoncé l’hypocrisie de cette demi-condamnation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.