GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
Aujourd'hui
Lundi 28 Mai
Mardi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Opération à la frontière turco-syrienne: l'armée turque prend part au mouvement

    media Un convoi de véhicules de l'armée turque près de la frontière avec la Syrie, à Reyhanli, dans la province d'Hatay, côté turc, le 8 octobre 2017. REUTERS/Osman Orsal

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé ce week-end le début d'une « opération » en Syrie contre les jihadistes d'al-Qaïda qui contrôlent toujours la région d'Idleb, à proximité de la frontière turque. Une opération qui devrait être menée par les rebelles de l'Armée syrienne libre, alliés d'Ankara. Mais les forces turques pourraient bien s'impliquer activement, même du côté syrien de la frontière.

    Avec notre correspondant à IstanbulAlexandre Billette

    « Si nous n'allons pas en Syrie, c'est la Syrie qui viendra à nous ». La phrase de Recep Tayyip Erdogan, ce week-end, est claire. Ankara n'hésitera pas à intervenir dans la région d'Idleb pour protéger la Turquie contre ce qu'il qualifie de « menaces sécuritaires ».

    Là où les autorités turques sont moins claires en revanche, c'est sur l'implication sur le terrain de l'armée turque : RTE a laissé entendre que ce sont les forces de l'Armée syrienne libre soutenues par Ankara qui agissent, malgré des accrochages déjà évoqués à la frontière côté syrien entre soldats turcs et jihadistes.

    Dans cette affaire, Ankara peut se justifier d'agir en accord avec l'Iran et la Russie, alliés de Damas, pour mettre en place des zones de « désescalade ». Mais pour le pouvoir turc l'objectif est clair : installer à la frontière des groupes rebelles syriens fidèles à Ankara certes, mais aussi et peut-être surtout, empêcher les forces kurdes de réunifier les zones qu'elles contrôlent au sud de sa frontière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.