GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Gaza: Hamas et Fatah négocient aussi le contrôle des points de passage

    media Des membres des forces de sécurité du Hamas patrouillent à Rafah, à la frontière entre l'Egypte et la bande de Gaza, le 8 octobre 2017. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

    Au Caire, Hamas et Fatah poursuivent leurs discussions en vue d'une réconciliation qui doit permettre de mettre fin à la division entre la Cisjordanie et la bande de Gaza. Le contenu des négociations est gardé secret par son médiateur, l’Egypte. Mais l'Autorité palestinienne, contrôlée par le Fatah, ne fait pas mystère de sa volonté de reprendre le contrôle des points de passage dans la bande de Gaza, et donc des frontières de ce territoire palestinien.

    Reportage à Gaza de notre correspondant régional, Guilhem Delteil

    Depuis dix ans, Mohamad Aqal attend de pouvoir retrouver son poste aux lisières de son territoire. Avant la prise de pouvoir du Hamas, ce Gazaoui servait dans la garde présidentielle. Aujourd'hui, le trentenaire affiche un large sourire. « J'avais gardé mon uniforme militaire chez moi. Et quand j'ai entendu ce qui se passait, je l'ai ressorti », se réjouit-il. Certes, « Personne ne [les] a officiellement informé » d’un retour à leur travail, mais il est confiant : « cela viendra lors de la prochaine étape ».

    Mohamed Aqal a été rassuré par les mots du Premier ministre palestinien. Lors de son arrivée à Gaza, Rami Hamdallah a assuré que le gouvernement allait reprendre le contrôle des points de passage dans l'enclave palestinienne. Les postes-frontières, aujourd'hui gérés par le Hamas, devraient être confiés à la garde présidentielle.

    La sécurité, « une exigence de tous »

    Une concession qu'envisage sans difficulté Taoufik Abou Naïm, chef des forces de sécurité intérieures du Hamas. A ses yeux, « la question de la sécurité a été exagérée sans aucune raison. La sécurité des Palestiniens et de leurs voisins est une exigence de tous ».

    Les voisins des Palestiniens ainsi évoqués sont les Egyptiens. Le Caire exige en effet le retour des forces de l'Autorité palestinienne avant de rouvrir sa frontière avec la bande de Gaza. Seul problème, le Hamas, lui, veut que ses hommes soient intégrés dans les troupes palestiniennes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.