GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: des dizaines de policiers tués par des terroristes dans le désert

    media Check-point égyptien au sud-ouest du Caire, non loin de l'oasis de Baharia, lieu de l'attaque du 20 octobre. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    En Egypte, plusieurs dizaines de policiers et une quinzaine de terroristes islamistes ont été tués vendredi 20 octobre dans de violents accrochages dans le désert libyque, ont indiqué des sources sécuritaires et médicales au Caire. Le groupe extrémiste Hasm, issu des Frères musulmans selon les autorités, a revendiqué l’opération.

    De notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    La police égyptienne n’avait pas essuyé d’aussi lourdes pertes depuis 1981 quand des islamistes avaient attaqué le quartier général de la sécurité à Assiout au lendemain de l’assassinat du président Sadate.

    Il semble que le groupe Hasm ait leurré les forces de sécurité avec un petit nombre de terroristes dans le désert libyque à 135 kilomètres au sud-ouest du Caire. La centaine de policiers envoyés pour ce qui devait être une mission de petite envergure ont été pris dans un guet-apens et essuyé le feu de dizaines de terroristes lourdement armés.

    Hélicoptères en renfort

    De très nombreux conscrits et officiers des brigades d’interventions ont été tués avant que les assaillants ne prennent la fuite. Des hélicoptères et des renforts de l’armée ont été dépêchés sur les lieux.

    Selon les autorités, le groupe Hasm est une branche armée des Frères musulmans constituée après la destitution du président Mohamed Morsi. Il avait exécuté de nombreux attentats contre les forces de l’ordre mais jamais de cette envergure.

    La police a, de son côté, abattu plusieurs membres de l’organisation au cours de raids au Caire et dans le Delta. Il y a deux semaines le ministère de l'Intérieur avait annoncé avoir arrêté 14 membres de Hasm dont un haut responsable.

    Les Egyptiens, entre colère et désarroi

    L’Egypte est par ailleurs toujours confrontée à la branche locale du groupe Etat islamique qui attaque la police, l’armée et les chrétiens. Plusieurs centaines de membres des forces de sécurité ont été tués dans le Nord Sinaï et plusieurs attentats à la bombe contre des églises coptes ont fait plus d’une centaine de morts.

    L’opinion égyptienne est partagée entre colère et désarroi. Colère à cause du grand nombre de policiers tués dans ce qui semble donc être un guet-apens. Les réseaux sociaux fourmillent de photos de jeunes policiers qui auraient été tués dans ce que certains appellent « la tuerie du kilomètre 135 » en référence à l’emplacement des accrochages sur la route entre Le Caire et l’oasis de Baharia dans le désert libyque. Beaucoup d’internautes réclament une vengeance à la mesure du crime.

    Mutisme retentissant des autorités

    Toutefois, un sentiment désarroi transparaît à travers de nombreux commentaires. Un désarroi dû notamment au manque d’informations. En dehors d’un communiqué lapidaire du ministère de l’Intérieur ne donnant aucun détail et un autre des Affaires étrangères indiquant que « le sang des martyrs » renforcera la détermination à éradiquer le terrorisme, les autorités égyptiennes observent un mutisme retentissant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.