GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L'Allemagne confirme la vente de trois sous-marins à Israël

    media Israël a commandé trois sous-marins à l'industriel allemand ThyssenKrupp (photo d'illustration). wikimedias

    L'Allemagne devrait vendre trois sous-marins à Israël. Les deux pays ont signé un accord en ce sens, le 23 septembre. Le contrat avait déjà été annoncé mais en raison de soupçons de corruption entourant la transaction, la signature avait été retardée par l'Allemagne. Berlin a finalement validé la vente et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu se félicite désormais de la conclusion d'un accord qui revêt une « importance stratégique ».

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Pour Benyamin Netanyahu, l'achat de ces trois sous-marins allemands doit permettre de renforcer la sécurité d'Israël. Le chef du gouvernement souligne l'importance de ce contrat et rejette ainsi les critiques de son ancien ministre de la Défense.

    Moshe Yaalon, alors à la tête de l'armée, était opposé à ce contrat de plusieurs millions de dollars, estimant qu'il ne répondait pas à des besoins stratégiques du pays.

    « Attachement de l'Allemagne à la sécurité d'Israël »

    Mais la conclusion de cet accord ne met pas un terme à l'enquête judiciaire en cours. La justice israélienne s'interroge sur de possibles versements de pots-de-vin et sur d'éventuels abus de confiance.

    Au mois de juillet dernier, sept personnes avaient été interpellées. Des responsables israéliens des forces de sécurité et des collaborateurs locaux du fabricant allemand, ThyssenKrupp, sont visés.

    A la suite de ces interpellations, l'Allemagne avait gelé ces négociations avec Israël et repoussé la signature de ce contrat. Finalement, Berlin a donc accepté de signer cet accord. Benyamin Netanyahu y voit « l'attachement de l'Allemagne et de la chancelière Angela Merkel à la sécurité d'Israël ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.