GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'Iran plus que jamais derrière l'Irak

    media Le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi, à gauche, et le Guide suprême iranien, Ali Khamenei, à Téhéran, le 26 octobre 2017. AFP

    Après sa tournée dans plusieurs pays du Proche-Orient, notamment en Arabie saoudite, le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi est venu à Téhéran où il a reçu le soutien des autorités iraniennes.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a apporté ce 26 octobre son soutien au gouvernement irakien « pour défendre l'unité, la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Irak ».

    « L’Iran se tient au côté de l’Irak dans la lutte contre le terrorisme et pour renforcer l’unité et l’intégrité territoriale de l’Irak », a déclaré de son côté le président Hassan Rohani en recevant le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi.

    L’Iran à majorité chiite soutient l’Irak, également à majorité chiite, dans sa lutte contre le groupe Etat islamique (EI) mais aussi contre les Kurdes qui voudraient déclarer leur indépendance.

    Soutien militaire et économique

    Les autorités iraniennes ont répété au Premier ministre irakien que Téhéran se tenait aux côtés du gouvernement de Bagdad après le référendum d’autodétermination au Kurdistan irakien. L’Iran qui compte aussi une minorité kurde s’oppose farouchement à la création d’un Etat kurde indépendant.

    Téhéran soutient aussi les gouvernements irakien et syrien contre les groupes jihadistes et rebelles, en envoyant dans les deux pays des conseillers militaires et des volontaires.

    L’Iran a également joué un rôle important pour soutenir les milices chiites des « unités de mobilisation populaire » (« Hachd al-Chaabi ») qui ont combattu le groupe EI en Irak et empêché la chute de Bagdad.

    L’Iran a développé ces dernières années ses relations économiques et commerciales avec l’Irak, devenu le second pays après la Chine en termes d’exportations de produits iraniens.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.