GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: Rohani ne renoncera pas à fabriquer des missiles balistiques

    media Le président iranien Hassan Rohani, ici le 22 septembre 2017, à Téhéran. President.ir/Handout via REUTERS

    L'Iran poursuivra son programme d'armement, notamment balistique, autant que nécessaire, a déclaré dimanche 29 octobre le président iranien Hassan Rohani alors que le Congrès américain prépare de nouvelles sanctions contre le programme de missiles de Téhéran.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    « Pour défendre notre nation et notre intégrité territoriale, nous construirons toutes les armes dont nous aurons besoin », a déclaré le président Rohani devant le Parlement.

    Il a ajouté que l’Iran allait poursuivre la fabrication des missiles balistiques « car cela ne viole aucune règle internationale, y compris la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies » qui a entériné l’accord nucléaire de 2015 entre l’Iran et les grandes puissances.

    La résolution 2231 demande l’Iran « de ne mener aucune activité liée aux missiles balistiques conçus pour pouvoir emporter des armes nucléaires, y compris les tirs recourant à la technologie de tels missiles balistiques » pendant huit ans.

    L’Iran, qui respecte selon l’AIEA ses engagements dans le cadre de l’accord nucléaire, affirme qu’il ne cherche pas à fabriquer d’armes atomiques. Le chef de l’AIEA, en visite à Téhéran, a de nouveau confirmé le respect de l’accord nucléaire par l’Iran.

    Cette déclaration du président iranien intervient alors que la Chambre des représentants américaine a adopté en première lecture un projet de loi visant à imposer « des sanctions contre les entités du gouvernement iranien impliquées dans le développement du programme balistique » du pays.

    Le président américain Donald Trump, qui multiplie les déclarations contre l’Iran, a menacé à la mi-octobre de sortir les États-Unis de l'accord nucléaire et a demandé au Congrès de prévoir de nouvelles sanctions contre Téhéran. La nouvelle déclaration du président iranien ne fera qu’envenimer les relations entre les deux pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.