GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: une immense cavité découverte dans le ventre de la pyramide de Khéops

    media La pyramide de Khéops trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue de la capitale égyptienne. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

    Une équipe de chercheurs a révélé ce jeudi 2 novembre dans la revue Nature l'existence d'une énorme cavité dans la pyramide de Khéops qui trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue du Caire.

    La pyramide de Khéops cachait depuis 4 500 ans en son sein une immense cavité. « La cavité est tellement grande qu'elle pourrait abriter un avion de 200 places », s'émerveille l'un des codirecteurs du projet ScanPyramids, à l'origine de la découverte rendue publique dans la revue Nature ce jeudi.

    Le « big void », « le grand vide », comme les chercheurs l'ont baptisé, fait au moins 30 mètres de long. Il ressemble à la « Grande Galerie », la plus grande salle connue à ce jour de la pyramide. Il se trouve à une quarantaine de mètres de la chambre de la Reine, au cœur du monument.

    Haute de 139 mètres et large de 230, la pyramide de Khéops est l'une des Sept Merveilles du monde antique. Elle trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue du Caire, aux côtés du Sphinx et des pyramides de Khéphren et Mykérinos.

    Depuis fin 2015, une équipe composée de scientifiques égyptiens, français, canadiens et japonais scrute les entrailles du monument. Le « grand vide » a été découvert grâce à une technique de détection qui fait intervenir des particules élémentaires, des muons. Mais cette technique ne permet pas de savoir si ce vide contient des objets. Et la question du rôle de cette cavité reste intacte.

    Dans une Vallée du Nil qui connait un regain de ferveur patriotique, l'annonce de la découverte fait la fierté des Egyptiens, rapporte notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti. C'est « le génie de nos ancêtres les Pharaons » que chaque découverte archéologique vient rappeler, ont estimé plusieurs commentateurs dans les médias. Un sentiment partagé par beaucoup d'internautes.

    Certains archéologues se montrent cependant réservés. Même s'ils ne mettent pas en doute l'existence de la cavité, ils s'interrogent sur sa nature. La pyramide contient en effet d'autres cavités, parfois remplies de sable, et qui pourraient avoir été faites pour alléger la structure ou simplement par mesure d'économie. Il faudrait donc percer un mini tunnel pour envoyer une caméra miniature explorer la cavité pour en connaitre la nature. En attendant, les professionnels du tourisme apprécient ce coup de projecteur sur l'Egypte avant les vacances de fin d'année.

    Il est peut-être temps que d'autres disciplines -d'architectes, de spécialistes de ces monuments, d'ingénieurs en construction-, viennent nous rejoindre pour essayer de comprendre à quoi peuvent servir ces grands vides, à quoi ils peuvent ressembler, et émettre d'autres hypothèses pour essayer de faire avancer notre connaissance.
    Mehdi Tayoubi, codirecteur du projet Scanpyramids 03/11/2017 - par Isabelle Chenu Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.