GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans trois quartiers populaires
    • CAN U23: l’Égypte sacrée après sa victoire en finale face à la Côte d’Ivoire, 2-1 ap
    Moyen-Orient

    Egypte: elle parle des mères célibataires et écope de 3 ans de prison

    media Dans son émission, l'animatrice Doaa Salah avait choisi de parler de la grossesse hors mariage. Getty Images / kontrast-fotodesign

    En Egypte, une animatrice télé a été condamnée cette semaine à trois ans de prison. Elle avait consacré une émission aux mères célibataires. La sexualité hors mariage reste un sujet tabou en Egypte.

    Ce 28 juillet, dans son émission hebdomadaire sur la chaîne privée Al-Nahar TV, l'animatrice égyptienne Doaa Salah apparaît affublée d'un faux ventre de grossesse. Thème du jour ? Tomber enceinte hors mariage.

    L'animatrice aborde notamment le don de sperme et interroge le public sur les relations sexuelles hors mariage. Elle se demande aussi s'il ne serait pas possible pour une femme de se marier uniquement le temps de concevoir, puis de divorcer, le tout dans le cadre d'un accord financier.

    Immédiatement, les propos suscitent une grande polémique en Egypte. L'émission est suspendue pendant trois mois,  une plainte est déposée par un avocat contre la jeune femme. Doaa Salah est finalement condamnée à trois ans de prison pour « outrage à la décence publique ». L'animatrice devra payer une caution de 10 000 livres égyptiennes, un peu moins de 500 euros, pour rester en liberté. Le temps d'un éventuel appel du verdict.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.