GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 25 Novembre
Dimanche 26 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: 1200 comptes gelés dans le cadre de la purge anticorruption

    media Une purge sans précédent a été déclenchée juste après la mise en place d'une nouvelle commission anticorruption présidée par le nouvel homme fort du régime, le prince héritier Mohammed ben Salman. REUTERS/Saudi Press Agence

    Dans le cadre de la vaste campagne anticorruption lancée samedi 4 novembre dans tout le royaume, les banques saoudiennes ont gelé les avoirs de plus de 1 200 comptes appartenant à des particuliers ou à des sociétés.

    Le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salman a lancé une purge anticorruption sans précédent. Le prince a fait arrêter des dizaines de membres de la famille royale, mais aussi des patrons d'entreprise et des fonctionnaires. Accusés de blanchiment d'argent, de corruption de fonctionnaires ou de détournement d'argent public, ils ont interdiction de quitter le territoire jusqu'à nouvel ordre.

    Depuis dimanche, la banque centrale publie la liste des comptes concernés, qu'elle réactualise heure par heure. Au total, 1 200 comptes sont gelés. Les autorités saoudiennes ont annoncé que « tout bien et toute propriété liés à ces cas de corruption seront enregistrés comme propriété de l’Etat ». Elles précisent aussi que les transactions et les transferts bancaires « seront interdits » pour tout individu et institution concernés par les enquêtes, « quel que soit leur statut ».

    La situation inquiète les milieux d'affaires qui redoutent des retombées négatives. Les patrons de grands groupes, sous le coup d'une arrestation, ont vu ce mardi 7 novembre les titres de leur société chuter en bourse.

    Si ce gel devait durer, cela aura forcément une incidence sur le paiement des salaires, mais aussi sur les créanciers.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.