GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël prêt à collaborer avec l’Arabie saoudite pour contrer l’Iran

    media Le chef d'état-major israélien Gadi Eisenkot le 23 mai 2017 à Jérusalem. Dan Porges/Getty Images

    Pour contrer l'influence iranienne au Moyen-Orient, Israël se dit prêt à un échange de renseignements avec l'Arabie saoudite et un certain nombre de pays arabes sunnites. L'annonce vient du chef d'état-major de l'armée israélienne qui a accordé une interview à Elaph, un journal saoudien.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

    Que le chef d'état-major de l'armée israélienne soit interviewé par un journal saoudien est déjà en soi le signe d'un rapprochement. Mais qu'Israël affiche sa disponibilité à échanger des expériences et des renseignements avec le royaume marque une étape inédite entre les deux pays qui n'entretiennent pas de relations diplomatiques.

    Le général Gadi Eisenkot justifie cette évolution par la nécessité de contrer les projets de l'Iran. Le pays représente « la plus grande menace pour la région », affirme-t-il. Pour lui, « le plan iranien est de contrôler le Moyen-Orient à travers deux axes chiites », l'un passant par l'Irak, la Syrie et le Liban, l'autre reliant Téhéran à Bahreïn et au Yémen.

    « Nous devons empêcher cela de se produire », estime le chef d'état-major. Et face à l'Iran, Gadi Eisenkot souligne qu'Israël et l'Arabie saoudite ont des « intérêts communs », tout comme « d'autres pays arabes modérés », dit-il.

    Et le gradé israélien juge que le contexte international se prête à la formation de ce front anti-iranien. « Sous le président américain Donald Trump, nous avons l'opportunité de former une nouvelle alliance internationale dans la région », déclare-t-il.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.