GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Décembre
Mardi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Espace: une fusée «Soyouz» s'envole vers la station spatiale internationale (ISS) avec trois astronautes à bord
    Moyen-Orient

    Irak: l'armée contrôle la dernière localité tenue par le groupe EI

    media Après la ville d'al-Qaïm, les forces irakiennes tentent de reprendre Rawa au groupe EI. Chose faite le 17 novembre. Photo des forces armées irakiennes près d'al-Qaïm le 4 novembre 2017. AHMAD AL-RUBAYE / AFP

    Les troupes irakiennes ont annoncé avoir repris vendredi 17 novembre, en quelques heures, la dernière localité du pays tenue par le groupe Etat islamique (EI), Rawa, dans l'immense province désertique d'Al-Anbar, frontalière de la Syrie. Une nouvelle défaite pour l'organisation jihadiste qui ne contrôle plus que quelques zones désertiques à la frontière syrienne.

    Il n'a fallu aux forces de l'armée irakienne que trois heures pour reprendre leur dernier bastion, Rawa. Les troupes gouvernementales et des unités paramilitaires tribales « ont libéré l'ensemble de Rawa et ont hissé le drapeau irakien sur l'ensemble de ses bâtiments officiels », a indiqué dans un communiqué le général Abdelamir Yarallah, du Commandement conjoint des opérations (JOC), qui regroupe l'ensemble des forces combattant l'EI en Irak.

    Les opérations de « nettoyage et de déminage » des nombreuses bombes et autres explosifs laissés derrière eux par les jihadistes, comme à chaque bataille, se poursuivaient toutefois, a indiqué à l'AFP le général Nomane al-Zobaï, commandant de la 7e division de l'armée irakienne, depuis Rawa.

    96% des zones perdues par le groupe EI

    Les jours du califat de l'Etat islamique en Irak sont comptés. Chaque jour l'emprise des jihadistes s'effondre. En 2014, le calife autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi régnait sur un territoire de 7 millions d'habitants à cheval entre l'Irak et la Syrie. Un territoire comparable par la superficie à l'Italie.

    Le groupe Etat islamique contrôlait en Irak des grandes villes comme celle de Mossoul entre autres. Les jihadistes parfois n'étaient qu'à une centaine de kilomètres de Bagdad, la capitale irakienne.

    Désormais, les jihadistes ne règnent plus que sur 4% du territoire et encore, ils ne contrôlent en fait que quelques oueds, quelques oasis et surtout des étendues désertiques.

    Autrement dit, pour en finir définitivement, l'armée irakienne doit à présent ratisser le long de la frontière avec la Syrie pour en chasser les derniers jihadistes. Ce qu'elle fait sans très grandes difficultés : la majorité des combattants fuient en effet vers la Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.