GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Avril
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Aujourd'hui
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Une camionnette est montée sur un trottoir dans les quartiers nord de Toronto ce lundi en début d'après-midi, faisant neuf morts et 16 blessés, ont annoncé la police et les services médicaux. Le conducteur du véhicule a été placé en garde à vue. La police n'a pas donné de précision sur son âge ni sur ses motivations éventuelles.

    Moyen-Orient

    Ligue arabe: l'Arabie saoudite tire à boulets rouges sur l'Iran

    media Réunion au Caire des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, dimanche 19 novembre 2017. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    La Ligue arabe a condamné dimanche l’Iran qu’elle a accusé de menacer la sécurité arabe en apportant son soutien à des milices terroristes comme le Hezbollah libanais et les houthis yéménites. Les ministres des Affaires étrangères arabes étaient réunis au Caire pour examiner le tir de missile balistique de fabrication iranienne sur Riyad à partir du Yémen.

    Avec notre correspondant au CaireAlexandre Buccianti

    « Nous n’allons pas déclarer la guerre à l’Iran au stade actuel. L’objectif de la réunion était de condamner les agissements iraniens » a déclaré Ahmad Aboul Gheit, le secrétaire général de la Ligue arabe dans la conférence de presse de clôture.

    Mise en garde ou ultimatum ? Ce qui est certain, c’est que les pays arabes soutiennent les mesures que l’Arabie saoudite jugera adéquates pour assurer sa sécurité contre l’Iran. Le communiqué final condamne aussi le Hezbollah, qualifié d’organisation terroriste, et l’accuse d’être le bras de l’Iran dans ses ingérences dans le monde arabe.

    Des accusations contre lesquelles le Liban, dont le chef de la diplomatie a boycotté la réunion de la Ligue, a objecté en soulignant que le Hezbollah faisait partie intégrante du peuple et du gouvernement libanais.

    La seule mesure concrète adoptée par la conférence ministérielle a été l’interdiction des chaînes de télévision financées par l’Iran et diffusées via des satellites arabes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.