GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: l'opposition sera à Genève avec une délégation unifiée pour négocier

    media Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir (au centre), avec des membres de l'opposition syrienne réunis à Riyad, le 22 novembre 2017. REUTERS/Faisal Al Nasser

    L'opposition syrienne est parvenue ce vendredi 24 novembre à Riyad à trouver un terrain d'entente pour envoyer une délégation unifiée en vue des prochaines négociations à Genève avec le régime sous l'égide de l'ONU. L'exigence de l'opposition a changé : le départ de Bachar el-Assad avant toute négociation n'est plus un préalable ; en revanche, il doit quitter le pouvoir dès qu'une nouvelle phase de transition sera établie. 

    « Nous nous sommes mis d'accord avec les deux autres groupes [de l'opposition] pour envoyer une délégation unifiée pour participer aux négociations directes à Genève », a annoncé à la presse Bassma Kodmani, un des membres de l'équipe de négociateurs ce vendredi.

    L'annonce de l'accord intervient au deuxième jour des pourparlers organisés sous l'égide de l'Arabie saoudite, réunissant quelque 140 représentants de l'opposition avant les négociations prévues à Genève le 28 novembre avec le régime du président Bachar el-Assad.

    Cette rencontre de Riyad intervient également au moment où la Russie, alliée du régime de Bachar el-Assad, espère réunir un « congrès » à Sotchi entre des représentants du gouvernement et de l'opposition syrienne sous les auspices des puissances qui les soutiennent.

    Front commun

    L'opposition syrienne n'avait encore jamais réussi à présenter un front commun lors des précédents rounds de négociations à Genève sous le patronage des Nations unies et de son représentant spécial pour la Syrie, Staffan de Mistura.

    Bassma Kodmani a ajouté que de nouvelles réunions étaient prévues pour s'accorder sur les noms et le nombre des délégués représentant chacun des groupes de l'opposition, au sein d'une délégation commune de 50 membres.

    Salam Kawakibi, politologue franco-syrien, confirme par ailleurs sur RFI que l'exigence de l'opposition a changé. Plus question que Bachar el-Assad parte avant toute négociation sur le futur de la Syrie. En revanche, il explique que l'opposition exige désormais le départ du président syrien dès qu'une nouvelle phase de transition sera établie.

    L’opposition syrienne représentée par plus ou moins l’ensemble de ses composantes s’est retrouvée à maintenant choisir la délégation qui va négocier probablement à Genève et pourquoi pas, si les Russes continuent à maîtriser le jeu, à Sotchi aussi. L’Arabie saoudite a joué un rôle très important dans le changement de préalables imposés par l’opposition à toute négociation, c’est-à-dire le départ de Bachar el-Assad du pouvoir. Maintenant le départ de Bachar el-Assad fait partie de l’exigence traduite par la déclaration d’hier, que Bachar doit partir au début de n’importe quelle période transitoire. [Le préalable de départ de Bachar el-Assad et ensuite des négociations], ce n’est plus le cas et c’est une réussite russe.

    Salam Kawakibi, politologue franco-syrien : l'exigence de l'opposition syrienne a changé 24/11/2017 - par Toufik Benaichouche Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.