GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Pourparlers de paix à Genève: l’ONU accepte les conditions de Damas

    media L'envoyé spécial de l'ONU, Staffan de Mistura (3e à gauche) salue le chef de la délégation des opposants Nasser al-Hariri, à l'ouverture des pourparlers de paix sur la Syrie, à Genève, le 28 novembre 2017. REUTERS/Fabrice Coffrini/Pool

    A peine commencés, déjà en sursis. Les pourparlers de Genève sur la Syrie ne pouvaient pas plus mal démarrer. Demandes de départ de Bachar el-Assad de la part du chef de la délégation des opposants, menaces de boycott des discussions venant de Damas. Finalement, la délégation du régime Assad arrivera bien en Suisse ce mercredi avec un jour de retard. Mais pas sans garanties.

    L'information vient d'un haut responsable syrien. Elle n'a pas été confirmée par le bureau de l'envoyé spécial des Nations unies, Staffan de Mistura. Mais si la délégation du gouvernement arrive à Genève, c'est avec l'assurance qu'il n'y aura pas de négociations directes avec les opposants, selon notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche.

    C'est pourtant ce que ces derniers réclament. Et si c'était le cas, ce serait un nouveau désaveu pour Staffan de Mistura. Le diplomate n'a jamais réussi à avoir un dialogue en face à face. Tout juste a-t-il obtenu que les deux camps se réunissent dans la même salle. C'était en février dernier.

    L'arrivée à Genève de la délégation syrienne confirme surtout une chose : l'ascendant qu'a pris la Russie dans le dossier syrien. C'est Moscou qui aurait fait pression pour que son allié participe aux négociations.

    Moscou encore qui vient d'obtenir un cessez-le-feu dans la région de la Ghouta proche de Damas. Face au retrait américain depuis l’élection de Donald Trump, Vladimir Poutine a les mains libres en Syrie. Le sort des négociations se jouera donc autant au Kremlin qu'aux Nations unies.

    L’autre objectif de l’atermoiement de la Syrie, rapporte notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh, est d’empêcher la conférence de Genève d’enregistrer des progrès tangibles dans la recherche d’une solution politique. Ce processus est le seul cadre agréé par Paris et Washington. Or la Russie veut organiser, avec l’appui de Téhéran et d’Ankara, sa propre conférence inter-syrienne à Sotchi, où seront débattus les mêmes thèmes qu’à Genève : l’élaboration d’une nouvelle Constitution, l’organisation d’élections, et la formation d’un gouvernement regroupant des représentants de l’opposition et du régime.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.