GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 25 Avril
Jeudi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: saisie de documents dévoilant la structure du groupe Etat islamique

    media Un drapeau de l'organisation Etat islamique sur la route de la base militaire d'al-Al-Fatiha, en Irak, le 2 octobre 2017. REUTERS/Stringer

    La chaîne qatarienne al-Jazeera affirme avoir obtenu des documents officiels du groupe Etat islamique permettant de mieux comprendre les structures internes de l’organisation et son mode de fonctionnement. Certains documents saisis concernent les jihadistes étrangers.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Une partie des documents retrouvés près de la ville de Mossoul, l’ancienne capitale du groupe Etat islamique, porte l’en-tête « Comité autorisé ». Une structure créée l’an dernier pour diriger l’organisation en cas de mort, de fuite ou de capture des chefs régionaux.

    Selon un expert cité par la chaîne qatarienne al-Jazeera, le responsable actuel de ce « Comité » serait un Jordanien du nom d’Abou Abdel Rahman al-Shami. Certains fichiers consultés par al-Jazeera citent les noms de jihadistes français, suisses, belges ou des pays des Balkans, qui ont soit refusé de se battre, soit voulu retourner dans leur pays d'origine.

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) avait rapporté à plusieurs reprises l’exécution de combattants étrangers du groupe Etat islamique qui ont fui le champ de bataille ou tenté de rejoindre les pays d’où ils venaient.

    Les dossiers contiennent aussi les noms, les nationalités et les photos des policiers jihadistes arrêtés pour consommation d'alcool, agression sexuelle sur des enfants, vols et blasphème. Les peines encourues pouvaient aller de quelques coups de fouet à l’exécution capitale.

    Le document permet, enfin, de lever le voile sur la structure et l’organigramme du groupe Etat islamique qui aurait, selon un expert cité par al-Jazeera, tous les attributs d’une organisation nazie ou fasciste.

    (Ré) écouter : Quel avenir pour Daech? (Géopolitique, le débat)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.