GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 25 Avril
Jeudi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: l'ancien président Saleh entrouvre la porte à des discussions avec Riyad

    media L'ancien président Ali Abdallah Saleh (ici en août 2017) avait combattu les Houthis lorsqu'il était à la tête du Yémen de 1990 à 2012. REUTERS/Khaled Abdullah

    Au Yémen, l'ex-président Ali Abdallah Saleh se déclare prêt à discuter avec l'Arabie saoudite si elle lève le blocus qu'elle impose au pays. Les partisans de l'ex-président se sont affrontés cette semaine avec l'autre composante de la rébellion.

    Il est prêt à tourner la page, dit-il. Dans un discours télévisé ce samedi matin, Ali Abdallah Saleh a eu ces mots : « J'en appelle à nos frères des Etats voisins et à l'alliance pour stopper leur agression, lever le blocus, ouvrir les aéroports et autoriser l'accès de l'aide alimentaire », et d’ajouter : « Nous pouvons traiter avec eux de manière positive ».

    Je lance un appel aux pays voisins et aux membres de la coalition pour qu’ils mettent fin à leur agression et qu’ils lèvent le blocus en permettant l’ouverture des ports. Dès lors, nous serons disposés à ouvrir une nouvelle page dans nos relations et disposés à collaborer de manière constructive. Il faut mettre fin aux souffrances des habitants du Yémen et des pays voisins. Après le cessez-le-feu, l’arrêt des opérations sur le terrain et la levée du blocus, nous confirmons à nos frères et voisins notre volonté et notre disposition à un dialogue direct.
    Ali Abdallah Saleh, ex-président du Yémen 02/12/2017 - par RFI Écouter

    En réponse la coalition menée par Riyad a salué l’initiative : elle « libérera le Yémen des milices loyales à l'Iran », dit-elle. La réaction des rebelles Houthis a été immédiate. Le mouvement armé dénonce un « coup de force » contre leur alliance et leur partenariat.

    Tournant prévisible

    Ce tournant était prévisible, selon la plupart des experts qui suivent l’évolution de ce conflit. L'appel de l’ex-président yéménite survient en effet alors que ses partisans affrontent depuis quatre jours ceux qui étaient jusqu’ici des alliés : les Houthis.

    Des combats à l’arme lourde à Sanaa, la capitale, jusque dans les quartiers de la ville où résident justement de nombreux proches d’Ali Abdallah Saleh. Les deux camps sont pourtant officiellement alliés depuis qu'ils se sont emparés de Sanaa en septembre 2014.

    Porte de sortie

    Il faut dire que le camp de l’ancien président et les Houthis ont toujours été en décalage d’un point de vue idéologique. Ali Abdallah Saleh a même combattu les Houthis à maintes reprises durant ses 33 années à la tête du Yémen.

    L’ancien chef de l’Etat, qui a aujourd’hui 75 ans, se présente désormais comme un interlocuteur convenable aux yeux de l’Arabie Saoudite et offre ainsi une porte de sortie à la coalition dirigée par Riyad. Une coalition qui voyait ce conflit s’enliser, ce qui porte préjudice à l’Arabie saoudite sur la scène internationale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.